Serres du jardin botanique de Tourcoing - Tourcoing

rue Sainte Barbe, 59200 Tourcoing

Présentation de l’Opération : Dans le cadre de sa politique de réaménagement de la ville, la municipalité de Tourcoing a pris la décision de renouveler le Jardin Botanique. A l’occasion des projets Lille 2004, une promenade urbaine fut définie partant du canal de Roubaix pour arriver au Jardin Botanique tout en cheminant par le centre de la ville. Le programme prévoit la création de serres pédagogiques, accueillant un public nombreux, adossées aux façades des maisons de la rue du Moulin Fagot conservées et permettant de créer un appel fort. Les engagements de la ville dans la revalorisation urbaine impliquent la prise en compte des notionsde développement durable et de constructions plus respectueuses de l’environnement. Les enjeux L’enjeu de la construction des serres pédagogiques du Jardin Botanique est de taille : Ouvrir le jardin sur la ville tout en répondant aux problématiques posées par la construction de bâtiments. Les serres Botaniques doivent permettre : – Une insertion cohérente du bâti (esthétique, implantation, consommation de l’espace urbain…) ; – Le confort des usagers (thermique, acoustique, visuel, lumineux,…) ; – Une limitation des besoins (construction, utilisation…) ; – Une réduction des consommations énergétiques. Les objectifs – Réduction de la consommation en eau potable ; – Optimisation de la gestion en eau pluviale ; – Recours aux énergies renouvelables ; – Maîtrise des émissions dans l’air ; – Réduction de la consommation en énergie ; – Confort des usagers ; – Réduction de la consommation énergétique en phase de fonctionnement. Principes développés sur le projet – Intégration urbaine par la conservation des façades des maisons existantes ; – Récupération des eaux pluviales (cuves, bassins, toiture végétalisée, alimentation des sanitaires) ; – Travail sur l’éclairage naturel et artificiel ; – Mise en place de capteurs solaires thermiques ; – Mise en place d’un chantier vert. Différentes études ont été réalisées pour permettre à la maîtrise d’ouvrage de choisir les solutions les plus adéquates pour ce projet. – Etudes de lumière naturelle ; – Etudes sur la mise en place de capteurs solaires ; – Etudes sur le dimensionnement des installations de récupération des eaux pluviales. © Pierre Coppe Architectes

cédérom

Maître(s) d'ouvrage(s)

Année de réalisation

Surface(s)

1200 m2 de serres

Coûts

3.814.577 euros HT

Crédit photos

© Pierre Coppe Architectes

Date de mise à jour

11/06/2010