Site « la Pie qui Chante » - Wattignies

59139 Wattignies

Le projet La Pie qui Chante illustre le rapport de réciprocité nécessaire entre densité et ville nature. C’est un espace de respiration pour la ville.
Réinterprétant l’îlot traditionnel, le projet présente des perméabilités visuelles le long des axes bordant le site. Il offre en intériorité un espace de nature prolongeant les jardins privatifs et formant l’articulation du projet.
Les cheminements doux traversant l’îlot sont animés par une série de petits jardins publics offrant des séquences variées à la traversée du quartier. Les espaces verts sont valorisés et animés par l’architecture des bâtiments détachés les uns des autres, bénéficiant d’un apport de lumière maximal.
L’îlot vert permet une gestion alternative des eaux pluviales en limitant l’imperméabilisation des sols. Elles ne sont pas rejetées dans les réseaux mais sont collectées dans un système de noues et dans la zone humide qui s’étend d’Est en Ouest. D’un point de vue paysager, cette grande zone humide est l’élément réunificateur du projet et traverse la plupart des jardins.
277 logements sont construits sur une emprise foncière de 33428 m², soit une densité brute élevée de 82 logements à l’hectare. Face à la crise du foncier et à la raréfaction des ressources naturelles, la densification s’impose comme un moyen de réponse aux problèmes d’étalement urbain et de saturation des espaces constructibles en ville. La densité est, par conséquent, indissociable de la notion de forme urbaine et de nouveaux modes d’habiter.
© blaq ARCHITECTURES

Programme

Aménagement urbain et paysager, et  construction de 277 logements collectifs, intermédiaires et individuels sur l’ancien site « la Pie qui Chante » à Wattignies (59)

Maître(s) d'ouvrage(s)

Année de réalisation

Surface(s)

Emprise foncière : 33428 m² SHON 19 673 m² au total

Coûts

17 M€ HT

Documents

Crédit photos

Laurent Dequick Photographie

Date de mise à jour

26/07/2016