Stade François André. - La Baule

Avenue des Rosières, 44500 La Baule

Projet sélectionné pour le Prix départemental d’architecture et d’aménagement de Loire-Atlantique 2006 du CAUE 44. Trente ans après leur construction, et après la dépose en 2002 de l’auvent d’origine en béton, les tribunes du stade hippique baulois nécessitaient une restructuration : reconstruction de la toiture, augmentation du nombre de places, création d’une loge pour le jury, et aménagement des niveaux inférieurs. Le parti pris adopté pour le nouvel auvent, avec une structure légère en bois lamellé-collé et une toiture translucide, a permis d’une part de s’appuyer sur la structure existante, et d’autre part d’éviter de porter ombre à la pelouse de la piste équestre. Les 19 ensembles « poteau-arbalétrier », d’une portée de 16 mètres et culminant à 15 mètres, sont accolés et solidarisés aux poteaux béton qui supportaient l’auvent d’origine. Une nouvelle loge à double orientation est suspendue aux arbalétriers, sous la toiture, et libère les gradins, qui passent de 1 945 à 2 050 places. Côté rue, la section des pieds de charpente est prétexte à la mise en oeuvre d’une double façade, qui permet de modifier radicalement la lecture du bâtiment et d’organiser les circulations verticales et celles des fluides. La nouvelle élévation couverte de panneaux blancs, entre le soubassement vitré en retrait et la plaque de toiture, semble une longue masse suspendue. Elle est percée de baies irrégulières. Sous les gradins, les deux niveaux ont été rendus accessibles. Ils sont divisés en grands sous-ensembles, pour le village sportif pendant les compétitions ou comme surfaces d’exposition pour le Palais des Congrès voisin. (texte CAUE de Loire-Atlantique)

Programme

Restructuration du stade François André, création d’un auvent, tribunes, loges pour les jurys, salons d’exposition, local de stockage, aire de compétition équestre

Maître(s) d'ouvrage(s)

Types de réalisation

Année de réalisation

Surface(s)

6000 m2 (SHON)

Coûts

5 030 000 € (HT)

Documents

Crédit photos

Stéphane CHALMEAU

Date de mise à jour

25/11/2009