Surélévation de l’immeuble Le Guérandais - Saint-Nazaire

44600 Saint-Nazaire

Réalisation sélectionnée au Prix APERÇUS 2019 d’architecture, d’urbanisme et d’aménagement de Loire-Atlantique du CAUE 44 et présentée lors du RDV du CAUE #13 « Petites histoires de maisons : habiter la toiture » du 04/02/2020.

Saint-Nazaire connaît une certaine désaffection de son centre-ville, reconstruit après la guerre sur les plans de l’architecte Noël Le Maresquier. De nombreux appartements et commerces y sont vacants, et l’image des immeubles, qui forment pourtant de beaux ensembles urbains, se dégrade, en comparaison peut-être avec les nouveaux quartiers d’une ville en mutation constante et de plus en plus visiblement tournée vers la mer.

La collectivité s’engage à la fois dans un travail de reconnaissance de l’intérêt patrimonial de son centre-ville, et dans la volonté de susciter auprès des habitants et des investisseurs l’envie de faire vivre des immeubles dont les espaces intérieurs et l’isolation thermique ne correspondent plus aux normes contemporaines.

L’opportunité offerte par la désaffection de l’hôtel Le Guérandais a été saisie par la communauté d’agglomération (la CARENE), pour créer un précédent architectural, et montrer aux copropriétés ce qu’il est possible de faire. Cette volonté se traduira par d’autres projets à venir. Pour cet immeuble d’angle particulièrement repérable à un des carrefours de l’avenue Albert-de-Mun, le parti pris est celui de « maisons sur le toit », avec la création d’une surélévation en ossature bois bardée de noir, de gris et de jaune. Les nouveaux volumes, largement ouverts sur la ville, reprennent la forme archétypale de l’habitat individuel.

L’immeuble réhabilité et les deux niveaux supplémentaires proposent des appartements lumineux et dotés d’espaces extérieurs, balcons et terrasses. La rénovation acoustique et thermique y est ambitieuse.
L’éventualité est offerte d’une appropriation de type coopératif de l’ensemble, avec la mise en commun possible du rez-de-chaussée (comme espace de co-working), de la cour et d’un studio doté d’une terrasse au troisième étage.

Le Prix régional de la construction bois en Pays de la Loire, organisé par AtlanBois, a récompensé cette maison en 2018 dans la catégorie « Réhabiliter un logement ». (Texte : CAUE 44)

Approche environnementale :
Rénovation : niveau BBC Rénov
Surélévation ossature bois : RT 2012
Bureau(x) d’études : ECMS, PLBI, SYMOE, ACOUSTIBEL

Vidéo
Présentation de la maison lors du RDV du CAUE #13 « Petites histoires de maisons : habiter la toiture » du 04/02/2020, en ligne sur la chaîne YouTube du CAUE : https://youtu.be/GOUyf9LHtZ4

 

Programme

Projet pilote de renouvellement de l’habitat de la Reconstruction.
Création de 6 logements en rénovation et surélévation, et d’un local d’activité.

Types de réalisation

Année de réalisation

Surface(s)

537 m² SP - 502 m² SHAB

Coûts

660 000 € HT - valeur 2016 (1 315 € m²/SHAB)

Crédit photos

© VENDREDI Architecture (illustration) © François DANTART Photographe (toutes les photos)

Date de mise à jour

02/04/2020