Usine de traitement des eaux usées de La Petite Californie - Rezé

Rue Ordronneau, 44400 Rezé

Projet sélectionné au Prix départemental d’architecture d’urbanisme et d’aménagement de Loire-Atlantique 2012 du CAUE 44.

Le traitement des eaux usées de l’agglomération nantaise se partage entre l’usine de Tougas à Saint-Herblain et celle de la Petite Californie à Rezé. Celle-ci, conçue aujourd’hui pour 180 000 habitants, est implantée près du village de Trentemoult, dans un entre-deux routier entre zones d’activités et zones commerciales péri-urbaines.

L’extension des capacités de l’usine a permis de lui donner une image architecturale digne d’un édifice tertiaire, par la création d’une nouvelle façade vers Trentemoult, tout en participant à la reconquête du quartier par le regroupement au sein d’un bâtiment des équipements de traitement auparavant étalés sur la parcelle voisine. Le nouvel ensemble, resserré, réunit un bâtiment existant et un nouveau, qui abrite un procédé de traitement des eaux établi sur plusieurs niveaux, de part et d’autre d’une cour de service.

Au nord, une « peau » nouvelle réunit les deux bâtiments techniques. Elle implante en avant de l’usine des blocs vitrés, posés au sol ou suspendus dans le vide, qui accueillent bureaux et salles de réunions. Dans l’entre-deux, un espace de circulation, serre végétalisée, est traversé par une coursive métallique, espace de circulation et lieu de contemplation du paysage, surmonté d’un vaste auvent en résille de métal.

L’aménagement des abords, par sa qualité paysagère et ses jeux d’eau, contribue à la nouvelle image de l’usine, et complète sa conception architecturale bioclimatique. (texte : Christophe BOUCHER, CAUE 44)

Programme

Modernisation et extension de l’usine de traitement existante, sans discontinuité de service ; construction d’un pôle administratif et d’un pôle de formation.
Mise en place de production d’énergie photovoltaïque, cogénération et méthanisation.

Maître(s) d'ouvrage(s)

Année de réalisation

Surface(s)

Zone ERP et tertiaire : 650 m2 (SHON) / Zone industrielle : 2 500 m2 (SHON)

Coûts

16 000 000 € (TTC) (coût 2009) / dont 3 200 000 € (HT) pour le pôle administratif et de formation

Crédit photos

Patrick MIARA

Date de mise à jour

11/02/2013