Logements BBC en béton de chanvre - Les Loges-en-Josas

78350 Les Loges-en-Josas

Le contexte des logements

Situé dans un village proche de Versailles, dans le site classé de la vallée de la Bièvre, le projet pourrait s’apparenter à la réhabilitation du corps de ferme qui était présent sur le terrain car les possibilités de construire étaient limitées aux bâtiments existants.

Les choix urbains, architecturaux et constructifs en font un projet intégré dans le tissu ancien constitué tout en utilisant un vocabulaire contemporain. Il est offert ici aux habitants une qualité de vie proche de celle à la campagne avec l’ensemble des services urbains à portée de main.

 

La situation

En balcon sur la vallée de la Bièvre, l’arrivée sur la ferme dite « Bodart » depuis le Petit Jouy se fait par une route sinueuse qui serpente sur la colline dominée par le village des Loges-en-Josas. Le défi pour les architectes était d’insérer ce programme de logements tout en respectant la configuration de la ferme. La méthode qu’ils ont développée se veut respectueuse du village et de son paysage.

La commune a demandé que le projet intègre la réalisation de deux logements locatifs sociaux. En contrepartie, 140 m2 de plancher supplémentaire ont pu être construits.

 

La construction bois

La maîtrise d’œuvre et la maîtrise d’ouvrage avaient déjà collaboré sur un projet de construction en bois (la SCI Vallée de la Bièvre étant investisseur et exploitant forestier originaire des Loges-en-Josas) et ont ainsi décidé de renouveler l’expérience.

 

Répartition du programme

La figure de la ferme d’origine est restituée par 2 bâtiments neufs réalisés en ossature bois isolés par un remplissage en béton de chanvre qui abritent de grandes maisons familiales accolées de 96 à 218 m2.

L’espace central de la cour est libéré de tout véhicule et traité avec un caractère très rural : revêtements perméables, pelouse, quelques plantations et un éclairage bas discret.

À l’arrière, un passage sous porche permet de ranger les voitures. Chaque maison dispose d’un jardin privatif. Un espace est également réservé à un usage collectif et reçoit des jeux d’enfants installés par le promoteur et très appréciés des familles.

 

Réinterprétation du bâti agricole

Le travail sur les volumes, l’aspect des bâtiments et le traitement des détails a été finement étudié. Les concepteurs ont eu de nombreux échanges avec l’architecte des bâtiments de France et la commune. L’ensemble présente des volumes traditionnels avec une toiture en double pente, la couverture est en tuiles plates cernées de gouttières en zinc. 

 

Des façades contemporaines

Les ouvertures de différentes tailles disposées sans symétrie apparentent les bâtiments au bâti agricole traditionnel tout en le réinterprétant.

Pour renforcer cet effet, on retrouve le dessin d’une porte de grange : fenêtre et porte sont combinées dans un même panneau menuisé en chêne. L’aspect plastique des enduits à la chaux complète l’esthétique de l’ensemble.

 

Choix de la filière chanvre et engagement écologique

Le choix de construire en chanvre s’est fait tant pour ses vertus architectoniques qu’écologiques : il exige une belle épaisseur de mur rappelant les murs en torchis et s’intégrant bien dans un village en pierre avec des enduits intérieurs à la chaux.

 

Depuis, ce « petit » défi constructif et écologique (objectif BBC, RT 2012 -10%), les architectes se sont rapprochés de la filière chanvre en plein développement et innovation. Sur d’autres projets, ils poursuivent cette démarche environnementale et interrogent la durée de vie des bâtiments qu’ils conçoivent.

Dumont Legrand Architectes (DLA), LM Ingénieur, P. Luquet (économiste)
Entreprise : JR Bat (gros-oeuvre, charpente, béton de chanvre, vrd) ; Méniger (couverture) ; Reovia (menuiserie).

Fiche de l’observatoire de la qualité du logement en Île-de-France

 

Programme

10 logements individuels groupés destinés à la vente en béton de chanvre, dont 2 sociaux. 

 

Maître(s) d'ouvrage(s)

Types de réalisation

Année de réalisation

Surface(s)

Parcelle : 1000 m2, SHON : 1200 m2, SPC : 1145 m2 (Surfaces logements : 96 à 218 m2)

Coûts

2 200 000 € HT

Crédit photos

Cyrille Weiner, photographe - DLA pour les plans, élévations, coupes autres docs

Date de mise à jour

06/05/2021