48 logements secteur « bois habité » - Lille

59777 Lille

La structure de l’ensemble est composée de dalles et devoiles en béton armé posés sur un parking de 48 places en sous-sol.Les façades sont composées d’une alternance de panneaux pleins, sur une trame de 45cm, habillé de bois ou d’aluminium, et de panneaux vitrés, châssis aluminium et rupteurs, toute hauteur protégés par des stores extérieurs en toile occultante .Les façades des niveaux inférieurs protégées par les dalles des terrasses sont revêtues de panneaux plaqué bois type Prodema, les façades des niveaux supérieurs, émergeant des terrasses en béton sont habillées de panneaux d’aluminium Reynobond aux reflets irisés de teinte  » gold Opale « .L’ensemble forme une marqueterie à l’échelle du quartier. Le respect de la qualité architecturale du projet est en partie lié à la procédure de consultation Architecte/promoteur mise en place par la SAEM EURALILLE et au suivi des engagements de la maîtrise d’ouvrage du concours jusqu’au permis de construire. Nous regrettons toutefois les conditions difficiles dans lesquelles l’agence a réalisé sa mission de maîtrise d’oeuvre .La mission  » partielle  » qui nous a été confiée par le maître d’ouvrage ne nous permettant pas de garantir le respect du projet, il nous a fallu assurer une présence et un suivi lors du chantier non prévu dans notre mission. En phase études, le maître d’ouvrage n’a pas souhaité nous adjoindre les compétences d’un économiste et des Perspective concours En débord sur l’espace boisé, elles garantissent l’intimité des logements en les préservant des vues hautes et basses des appartements voisins. Les jardinières en béton préfabriqué implantées entre chaque logement, au droit des failles assurent leur indépendance. L’organisation des appartements est basée sur un même principe décliné selon les typologies. Un sol en bois marque la limite intérieure des logements avec la terrasse extérieure en béton brut. Une alternance des panneaux de façade, pleins ou vitrés toute hauteur, sont implantés sur cette limite et rythment les séquences sur le paysage depuis les appartements. Le meuble central est posé sur le parquet : il regroupe les rangements, les pièces d’eau et la cuisine, sans jamais toucher les parois en façade. Ce bloc partitionne l’espace sans le cloisonner. Cette conception instaure une relation continue entre l’intérieur des logements et le paysage à l’extérieur. Les matériaux Alternant avec les couronnements d’aluminium nacré, une série de  » kiosques  » végétalisés sont disséminés sur les terrasses des niveaux supérieurs .Ces kiosques sont composés d’une ossature acier et d’une résille en métal déployé galvanisé qui seront progressivement colonisés par les plantes, en complément des bacs plantés de bambou. Ces espaces extérieurs introvertis prolongent les logements sur les toits, ils seront investis par les habitants au fil du temps et des saisons. La mission, les chiffres BET avec lesquels nous travaillons habituellement. En phase travaux, le maître d’ouvrage n’a pas souhaité nous confier la direction de travaux, mais uniquement un suivi de la conformité architecturale. Durant les phases d’étude, le bon déroulement de la commercialisation de ce programme immobilier de logements en accession libre, nous à permis de démontrer au maître d’ouvrage que la qualité architecturale d’un projet associé à une réflexion innovante sur l’organisation des logements ne se faisait pas au détriment de ses objectifs économiques et commerciaux. Le projet a été réalisé en corps d’état séparés pour un coût construction de 1 250 euro/m2de surface habitable. © Philippe Dubus

Programme

Logements individuels, intermédiaires, collectifs

Concepteur(s)

Maître(s) d'ouvrage(s)

Année de réalisation

Coûts

4 000 000 € Ht

Documents

Crédit photos

Luc Boegly

Date de mise à jour

31/07/2009