54 logements collectifs et individuels sociaux - LE PLESSIS-BOUCHARD

95130 LE PLESSIS-BOUCHARD

Dans le cadre du projet de création d’un nouveau quartier et d’une nouvelle zone d’activité commerciale, mené par le Plessis-Bouchard et la Communauté d’Agglomération Val-et-Forêt, l’OPIEVOY a réalisé en collaboration avec l’atelier d’architecture Louis Téqui, un ensemble de 54 logements sociaux financés en PLAI (8 logements), PLUS (29 logements)et PLS (17 logements).

 

Située face à la plaine de Boissy, l’opération est à proximité du centre ville du Plessis-Bouchard. Le mail planté prolongeant la rue Paul Claudel est renforcé, permettant ainsi de raccrocher le nouveau quartier au tissu pavillonnaire déjà existant. Sur le boulevard de Boissy, c’est une façade urbaine qui est créée tout en maintenant des porosités visuelles et des continuités piétonnes entre l’axe planté et le boulevard.

 

L’implantation des bâtiments se fait de manière douce et progressive pour permettre une intégration harmonieuse dans le paysage urbain local.

Au nord du mail, 11 maisons individuelles à R+1 sont regroupées en trois ensembles de maisons. Au sud du mail, des maisons à R+1 occupent le coeur d’îlot, trois petits immeubles semi collectifs à R+1+C ou R+2 sont construits le long du boulevard, tandis que la partie la plus proche du nouveau rond-point est occupée par un immeuble collectif à R+2+C.

 

La volumétrie des bâtiments répond à une double recherche: trouver des similitudes de gabarit, de proportion, de toiture, de rapport à l’espace public, tout en introduisant une expression architecturale différente. Ainsi, les maisons individuelles et les immeubles collectifs sont constitués de:

– un soubassement en pierre de type schiste de couleur gris anthracite aux reflets bleutés et bruns,

– un corps de bâtiment en enduit lisse blanc dont la clarté permet d’alléger le bâtiment au niveau de sa perception. Les percements sont traités avec des menuiseries et des volets en bois,

– un couronnement constitué de toitures en tuiles de terre cuite couleur ardoise, rappelant la couleur du soubassement. Les pans de toiture les mieux exposés reçoivent des panneaux solaires pour la production d’eau chaude sanitaire. Quelques parties de toiture des plots semi-collectifs sont traitées en terrasse végétalisée.

 

L’opération intègre diverses exigences de développement durable et illustre la volonté d’offrir aux locataires un cadre de vie privilégié combinant qualités architecturales et environnementales. Entre autre, la conception bioclimatique du projet permet d’optimiser les apports solaires passifs et de favoriser les économies d’énergie. Le programme est en cours d’obtention de la certification « Habitat et Environnement » profil A qui récompense le soin apporté à l’isolation phonique, la qualité du confort thermique, le choix des matériaux utilisés et la gestion écologique du chantier. L’opération recevra également le label Très Haute Performance Energétique 2005 (THPE), correspondant à une consommation conventionnelle d’énergie inférieure de 20% à l’exigence réglementaire.

Programme

Construction de 54 logements locatifs sociaux (34 collectifs et 20 individuels).

Année de réalisation

Surface(s)

4705 M2

Coûts

5,2 M€ HT

Crédit photos

OPIEVOY-V. Krieguer

Date de mise à jour

28/11/2016