72 logements individuels et collectifs

Place Sonia Delaunay et Longue Vue des Peintres, 14111 Louvigny

Le projet, objet du Permis de Construire concerne la construction de 25 logements collectifs et 18 logements individuels groupés sur l’Allée Georges Seurat à Louvigny dans le cadre de l’aménagement de la ZAC du Long Cours. L’intégration du projet dans le site est issue d’une réflexion plus globale à l’échelle de la ZAC. L’opération se situe au point de jonction entre deux espaces publics majeurs de la ZAC: la Longue Vues des Peintres, et le Long Cours. La Longue Vue des Peintres dans son aménagement futur, est caractérisée par une forte structuration végétale et des dimensions généreuses: alignement d’arbres de haute tige, noue plantée, trottoirs végétalisés. Le Long Cours définit un espace public structurant de prestige à l’échelle extra-communale et à dominante végétale: préservation du chemin “meunier” dit “de Maltot”, orientation des vues vers les coteaux du Haut-Venoix, Cet axe établit une véritable limite de toute la ZAC. L’allée George Seurat distribue les différents logements de l’opération de part et d’autre, parallèlement au Long Cours et connectée à la Longue Vues des Peintres. En limite sud l’opération est bordée d’un square public engazonné et planté d’arbres de haute tiges. L’intention générale du projet est d’affirmer cette position de limite de ZAC, en tenant d’une part un alignement bâti fort sur le Long Cours, et d’autre part en développant un vélum architectural plus élevé à l’instar des logements des “Terrasses” place Sonia Delaunay. Le programme est constitué par 25 logements collectifs et de 18 logements individuels groupés. L’ensemble de l’opération est composée de 2 corps de bâtiment séparés d’une voie de desserte: l’Allée Georges Seurat. Les logements collectifs sont regroupés dans un même corps de bâtiment, s’étirant sur le Long Cours. Développé sur 3 niveaux (voire 4 ponctuellement) le bâtiment affirme nettement la limite de ZAC et restitue un repère visuel concret dans le paysage pavillonnaire. Il fait ainsi échos jusque dans le traitement des matériaux aux logements de la place Sonia Delaunay en créant une échelle architecturale plus monumentale et singulière. Le bâtiment propose au niveau des rez-de-chaussée, une alternance de bâti et d’espaces libres, voués aux parking et aux accès des logements, établissant ainsi autant de vue sur la campagne depuis la ZAC. Cet alternance existe également aux étages dans le traitement des façades: les logements proposent des salons traversants entièrement vitrés, sur le Long Cours et sur la ZAC, contrastant ainsi avec les façades plus opaques des chambres. Côté Long Cours, de long balcons filants toute longueur assurent l’homogénéité de la façade et offre une orientation ouest et une vue sur la campagne. Les façades forment des redents au droit des séjours, afin d’offrir de plus large terrasses. Côté ZAC, le traitement des façades définit une alternance opacité-transparence plus marquée : – façades vitrés et balcons pour les séjours – bardage de couleur et fenêtres horizontales pour les escaliers et pièces humides L’ensemble crée alors comme de grands “cadres” tantôt de couleur et tantôt transparent. La toiture plate de l’ensemble du bâtiment est animée par les extensions de deux logements formants comme de petites toitures autonomes posés sur un grand socle. Ces extensions offrent de grande terrasses orientées plein sud. Côté square, les logements disposent de grands balcons toute longueur et de larges fenêtres. Les logements individuels groupés constituent l’autre corps de bâtiment de l’opération. L’objet du projet est d’assurer une transition d’échelle architecturale avec l’ensemble de l’opération limitrophe et le bâtiment de logements collectifs précédemment étudié. Le projet développe une typologie de logement et un traitement architectural emprunté à l’opération de logement développée sur la Longue Vue des Peintres, afin d’assurer la cohésion urbaine propre à la ZAC. Les logements s’organisent selon une typologie de patios en assurant l’alignement sur la voie de desserte Georges Seurat. L’ensemble est unifié par une continuité de toiture à deux pentes, constituant un front bâti très étiré et homogène. Les logements se disposent perpendiculairement à la voie de desserte, offrant ainsi une orientation privilégiée au sud en fond de parcelle et autour d’un jardin-patio protégé. Le long de la voie Georges Seurat se trouvent les accès aux logements ainsi que les garages de voitures. (commentaire MARGERIE & PASQUET, architectes)

Programme

Réalisation de 17 logements individuels superposés et 12 en bande autour d’une place et de 18 logements de plain-pied (PMR) et 25 logements collectifs

Maître(s) d'ouvrage(s)
Types de réalisation
Année de réalisation
2006
Surface(s)
5 733 m² SHON
Coûts
5 530 000 € TTC
Crédit photos
MARGERIE & PASQUET, architectes
Réalisation mise à jour
septembre 2022
debug, no arrray