8 logements participatifs Bois Blancs, Lille - Lille

59000 Lille

Avec une politique volontariste envers la fabrication de nouveaux logements en milieu urbain en préservant dans son centre des familles d’horizon social varié, la ville de Lille a lancé un appel à projet innovant en 2014.

Celui-ci portait sur un foncier trop grand pour un particulier seul, et trop petit et trop contraint pour une opération de logements collectifs privés. Ce foncier a tout d’abord fait l’objet d’un appel à candidatures auprès d’habitants désireux de s’associer et de construire ensemble un programme de logements participatifs dans l’esprit des baugruppen

Berlinois. Ensuite ce premier groupement associé à un bailleur social a auditionné puis choisi l’atelier pour former non pas un binôme mais un trio.

Plutôt qu’une esquisse, Hart Berteloot a plutôt proposé une approche méthodologique avec la mise en place d’outils de participation en lieu et place d’un projet figeant une image.

Les architectes ont rencontré chez eux chacune des familles pour comprendre les modes d’habiter puis ensuite le groupe pour écrire l’organisation du projet à l’échelle collective mais aussi du quartier. L’utilisation de maquettes et la mise à disposition d’une partie de l’atelier durant les quatre années de collaboration ont fortement contribué à créer les liens indispensables à la co-construction d’un tel projet.

Cet ensemble de logements agit comme un catalyseur urbain et social.

A l’issue des nombreux ateliers participatifs qui ont mobilisé aussi bien toutes les familles que le bailleur social, la synthèse des souhaits de l’organisation de la vie individuelle et collective associées aux contraintes urbanistiques, a fait aboutir le projet vers « une structure à habiter ».

Construit autour d’un jardin commun, cet ensemble d’habitats participatifs se veut résolument ouvert sur le quartier, pour inviter chacun à se retrouver au cœur d’un espace collectif dénommé La vitrine des Voisins.

Située au rez-de-chaussée et ouverte sur un parvis, cette vitrine ainsi que le forment des espaces communs qui agissent vertueusement à l’échelle du voisinage. Après les premières fêtes de quartier, ici s’organisera très prochainement l’aide aux devoirs ou encore la conciergerie de quartier.

Dans cette démarche collective, un dernier point important est l’inscription du projet dans une démarche environnementale en l’imaginant entièrement en ossature bois, avec une réflexion économique de type « low cost et low tech », pour penser l’écologie de manière simple.

Le groupement a souhaité, avec l’architecture, une organisation sociale mixte avec deux ensembles qui accueillent sans distinction des habitants personne seule, âgé, jeune, en couple avec ou sans enfants et avec des niveaux de revenus différents.

Cette démarche d’habitat participatif apporte une alternative aux modes de production classique du logement qui uniformise beaucoup les villes aujourd’hui. La diversité des modes d’habités et l’habitant comme acteur de la fabrication de la ville est un parfait catalyseur.

© HBAAT

Programme

8 logements participatifs

Types de réalisation

Année de réalisation

Surface(s)

573 m2 (SHAB) 680 m2 (SP)

Coûts

1 120 000 Euros/HT (2014)

Crédit photos

© HBAAT

Date de mise à jour

23/04/2020