Sélectionné au Prix départemental d’architecture et d’aménagement de Loire-Atlantique 2008 du CAUE de Loire-Atlantique. Projet primé au 3e concours national des entrées de ville en 2003, 4e prix ex aequo. Il était une fois une autoroute urbaine bordée de panneaux publicitaires, de parkings et de hangars commerciaux. Le site était dangereux, impraticable aux piétons et aux cyclistes. La requalification de l’espace public ne pouvait améliorer le bâti, mais elle a donné à l’endroit un nouveau fonctionnement et une nouvelle image, ce qui n’est pas peu. Le programme établissait la nécessité d’affirmer l’identité de pénétrante urbaine, d’assurer le fonctionnement commercial, de rendre lisibles les espaces urbains traversés, et en même temps d’améliorer les liaisons transversales. La partition de l’espace en chaussées simples et contre-allées latérales, la création de giratoires et de cheminements piétons ou cyclables, le positionnement d’une ligne de bus, ont répondu à ces attentes. Il restait à donner une nouvelle perception de ce paysage périurbain. Du vocabulaire formel choisi, on pourrait trouver des traces aussi bien dans le «land art» que dans les jardins contemporains de Chaumont-sur-Loire. Des rocailles, par exemple, mais d’ardoise sombre, de graviers clairs, de cailloux beiges ou de gros blocs de pierre rousse, parfois peints de bleu ou de rouge. Des rochers, semés sur des pelouses, comme autant de bornes et d’obstacles presque naturels. Des pins parasol, en bosquets irréguliers plutôt qu’en alignements serviles. Des bandes parallèles de pelouse, de graminées, de dalles ou d’enrochements, d’enrobé sombre ou rose. Des passages protégés peints en codes-barres. Des réverbères en bouquets obliques de tubes luminescents… Un autre monde, où veillent toujours les ogres du commerce, mais où semblent ne plus se perdre les petits enfants. (Texte : CAUE de Loire-Atlantique)

http://www.tetrarc.fr/

Programme

Requalification commerciale et sécurisation d’une voie urbaine visant à assurer à la Route de Vannes son identité de grande voie d’accès, assurer la fonctionnalité de l’espace commercial, assurer l’identité des espaces urbains traversés, permettre la transversalité

Maître(s) d'ouvrage(s)
Année de réalisation
2006
Surface(s)
132 000 m² SU
Coûts
19 524 000 € TTC
Crédit photos
Stéphane CHALMEAU
Distinction(s)
Sélectionné pour le Prix départemental d'architecture et d'aménagement de Loire-Atlantique 2008 organisé par le CAUE de Loire-Atlantique
Réalisation mise à jour
septembre 2022