Les annexes du château de Saint Andiol - Saint-Andiol

RD 24, 13670 Saint-Andiol

Ce projet a fait partie de la sélection du Grand prix départemental de l’architecture de l’urbanisme et du paysage des Bouches-du-Rhône 2009.

Le rapport au site / le contexte :

Le projet se situe dans le centre historique de Saint-Andiol, au sein des annexes du château. Le programme initial concerne la réhabilitation de l’ancienne grange pour y installer un foyer du 3ème âge et un stock municipal, ainsi que l’aménagement de la cour arrière. Les architectes proposent d’enrichir le programme d’une réflexion globale sur l’ensemble des espaces afin de donner une nouvelle cohérence au projet. L’intervention se veut minimale et donne priorité au travail sur les détails, dans une logique d’harmonisation avec l’existant.

Le programme et le parti pris architectural :

L’ancienne cour de service a été requalifiée, lui conférant un nouveau statut. Au cœur du dispositif, elle fait lien entre les différents éléments du programme. « L’entrée en pierre, partiellement détruite, a été reconstituée et une nouvelle grille remplace le vieux portail en tôle. La remise a été réhabilitée et agrandie pour devenir le stock municipal. Dans le volume de l’ancien silo prennent place le hall et son escalier ». Coté parc, la salle polyvalente de l’étage et le foyer au rez-de-chaussée sont entièrement vitrés. Le foyer s’ouvre de plain-pied sur la cour au sud et sur le jardin au nord. Pour faire échos aux grands arbres du parc, la façade ouest est rythmée par de grandes lames de bois. Des brises soleil extérieurs viennent s’insérer dans cette trame. « La nouvelle affectation de ce bâtiment a entraîné la création de nouveaux percements et donc un travail de recomposition des façades. Les baies existantes et créées ont été homogénéisés par un travail sur le tableau, sur l’épaisseur, mis en œuvre en les encadrant en acier autopatinable». Ce traitement en façade, unique intervention extérieure visible, témoigne d’une architecture contemporaine et indique une nouvelle programmation du lieu, invitant à sa découverte.

Dans l’épaisseur de l’ancienne bâtisse, le projet conserve les matériaux existants et améliore le confort climatique du bâtiment par des dispositifs de protection solaire et une maîtrise des conforts d’été et d’hiver.

 

(Crédit : Texte CAUE13 à partir des écrits de l’Atelier Mosségimmig).