Assainissement collectif. Station d’épuration - Orléans La Source

Qualité urbaine /d’insertion

La station se trouve dans un périmètre ZPPAUP, ainsi que dans une zone de captage d’eau. La partie basse du site est occupée par un vaste jardin (espaces fleuris, bassin d’agrément, noues) qui forme une transition avec le Parc floral situé à proximité.

Qualité architecturale
Outre le volet technique, le cahier des charges comprenait un volet sur l’architecture et l’intégration paysagère des installations. L’opération se compose de trois ensembles de bâtiments qui intègrent les fonctions de traitement des eaux, l’exploitation du site et le traitement des boues. Un bâtiment indépendant pour le service de la voirie fait également partie du projet. Le traitement architectural des bâtiments privilégie l’intégration harmonieuse de la station dans le site arboré du Parc floral, grâce à l’utilisation de bardage de bois pour les façades, et du zinc pré-patiné pour les toitures.

Système(s) constructif(s)
La toiture en zinc repose sur une charpente métallique et la structure en béton.

Qualité(s) d’usage
Le personnel a été consulté pour dessiner les locaux (bureaux et laboratoire d’analyse).

Dimension environnementale

La valorisation des boues par le compostage s’effectue grâce à deux sociétés locales (une pépinière et une société de bois de chauffage). Les ouvrages susceptibles de générer des odeurs sont fermés et mis en dépression. L’air aspiré dans ces locaux est ensuite traité par lavage sur deux tours de désodorisation dont l’efficacité est contrôlée.

Intérêt(s) spécifique(s)
Un circuit pédagogique a également été prévu afin d’expliquer le circuit de l’eau dans la station.

Programme

Rénovation de la station d’épuration d’Orléans La Source, mise en eau le 26 juin 2009.

Année de réalisation

Surface(s)

environ 1ha

Coûts

24 millions d'euros

Crédit photos

LF CAUE du Loiret

Date de mise à jour

23/08/2018