Architecture du XXe de la Nièvre

L’antenne des ASSEDIC, d’une forme parallélépipèdique, est le premier élément du chantier. Un large auvent constitué d’une résille métallique traduit sa fonction d’accueil. Une double circulation dessert le bâtiment: l’une pour le public éclairée par une verrière, et l’autre réservée au personnel le long des façades. Celles-ci sont animées par le rythme produit par le décalage des panneaux de briques en léger relief qui semblent apposés sur les surfaces vitrées ; faisant contrepoint à la transparence de l’entrée, un mur hermétique vient marquer la présence de la salle de réunion.

Extrait du Guide d’architecture en Bourgogne 1893-2007- Éditions Picard –  2008

 

Programme

Dans un quartier pavillonnaire en périphérie de la ville, un ensemble de trois programmes distincts a généré un morceau de ville cohérent. La mise en relation des différents éléments, le respect d’une échelle adaptée au contexte, la sobriété raffinée de l’architecture apparaissent comme des qualités d’autant plus rares qu’elles font habituellement défaut dans la plupart des zones résidentielles péri-urbaines. La délimitation soignée et réfléchie de cet espace dans le quartier créé un équilibre harmonieux entre les trois entités.

Maître(s) d'ouvrage(s)
Types de réalisation
Année de réalisation
1997
Surface(s)
Non communiqué
Coûts
Non communiqué
Crédit photos
CAUE 71
Réalisation mise à jour / donnée
octobre 2022