L’entrée nord de Saint-Nazaire est particulièrement importante pour la ville, puisqu’elle en est l’image en arrivant de Nantes, et qu’elle aboutit au quartier de la Gare et à l’avenue de la République, axe majeur du plan de la Reconstruction.
Elle est pourtant longtemps restée une autoroute urbaine traversant les zones d’activités de Trignac, pour aboutir à une entrée du centre-ville à l’ambiance froidement minérale.
Une tentative de requalification, avec de curieuses pelouses synthétiques, exprimait depuis quelques années l’ébauche d’une possibilité de végétalisation.
L’ouverture récente de l’accès nord de la gare a également contribué au changement de perception d’un site longtemps perçu comme un délaissé urbain.
C’est une requalification de fond, cette fois-ci, qui a permis de bouleverser à la fois les usages et le ressenti au long de cet axe, jusqu’à l’entrée dans la ville.
L’emprise routière a été diminuée de moitié, afin de ralentir le flux des voitures et de créer une voie de bus centrale en site propre, avec priorisation par feux et 2 nouvelles stations.
Des chaussées cyclistes et piétonnes, sécurisées et abondamment végétalisées, ont été aménagées sur un linéaire de 5 km.
Les franchissements transversaux ont été rendus lisibles, aménagés sur des plateaux surélevés et automatiquement éclairés lors de la détection de piétons.
Globalement, la végétalisation a été massive, avec le remplacement du gazon synthétique par des massifs en pleine terre, la plantation de 550 arbres nouveaux, en complément du patrimoine végétal existant préservé.
Grâce à cet apport végétal, le changement d’ambiance est net, et se poursuit jusqu’à l’entrée de ville avec des plantations sur les abords de la gare, et ici aussi une sécurisation des cheminements doux.
(Texte : CAUE de Loire-Atlantique d’après un texte du maître d’œuvre)

 

Approche environnementale :
  • Développement de l’offre de modes de déplacement alternatifs à la voiture individuelle, amélioration de leur efficacité et du maillage du territoire communautaire : création de près de 5 km de cheminements actifs dédiés ou partagés et complément de site propre de circulation des bus sur plus de 1,5 km avec la création de 2 nouvelles stations.
  • Parti-pris paysager : mise en valeur des espaces locaux et du patrimoine végétal existant, paysage naturel indigène, gestion durable (eaux pluviales, entretien des espaces plantés).
Financement :
  • Département de Loire-Atlantique (Soutien au territoires) : 1 050 000 €
  • État (DSIL) : 780 000 €
  • Région des Pays de la Loire : 1 230 000 €
Programme

Requalification d’un axe en entrée d’agglomération de Saint-Nazaire, qui dessert les quartiers en pleine mutations urbaines de Certé, Granchamps ou Herbins ainsi que la zone commerciale périphérique de « Grand Large » dont les probables évolutions fonctionnelles, économiques et urbaines constituent des enjeux de développement stratégiques, et qui alimente des équipements et services, la gare TGV/TER et enfin le centre-ville marchand. Il s’agit d’apporter à ce secteur des qualités fonctionnelles complémentaires à l’usage automobile, d’asseoir son rôle de connecteur entre les 2 rives, l’une « habitée » et l’autre « travaillée et de services », et de mettre en scène esthétiquement les différentes séquences d’entrée de ville.

Types de réalisation
Année de réalisation
2020
Surface(s)
6,5 ha
Coûts
Travaux du boulevard : 9 350 000 € HT Total de l’opération : 12 000 000 € HT
Crédit photos
Bruno BOUVRY | ILEX
Distinction(s)
Sélectionné pour Aperçus 2021, Prix départemental d’architecture, d’urbanisme et d’aménagement de Loire-Atlantique organisé par le CAUE de Loire-Atlantique
Réalisation mise à jour
février 2023
debug, no arrray