Caisse primaire d’assurance maladie - Decize

1 rue Jean Moulin, 58300 Decize

Architecture du XXe de la Nièvre

La CPAM de Decize est une version supplémentaire et un peu tardive d’un projet dessiné par J. Vitrier pour l’établissement du quartier des Montôts à Nevers. Après les annexes neversoises des Montôts et de la Baratte, respectivement ouvertes en 1979 et en 1981, celle de Decize est mise en service en 1987. Ainsi, à l’instar des modèles de clubs de jeunes et de piscines reproduits dans la France entière dans les années 1960-1970, on découvre à l’échelle départementale des adaptations de CPAM. Vitrier répète les façades inclinées constituées de bandeaux de béton et de vitrage teinté et l’auvent oblique percé de baies circulaires. Plus encore qu’avec celle des Montôts, la CPAM de Decize affichait de fortes similitudes avec celle de la Baratte, dont la réhabilitation de 2003 occulte en partie les ressemblances. Les deux édifices offrent des distributions quasi-identiques dans un plan massé proche du carré. De chaque côté d’un couloir traversant, s’organisent les espaces privés (bureaux, salle de réunion, salle d’archives médicales…) et publics (hall d’accueil, cabinet de consultation, cabines de déshabillage…). Un shed assure un éclairage zénithal. Dans cette architecture hermétique, l’entrée du public est marquée par l’auvent.

Extrait du Guide d’architecture en Bourgogne 1893-2007- Éditions Picard –  2008

Programme

Construction d’un centre auxiliaire de paiement et d’accueil  à simple rez-de-chaussée

Types de réalisation

Année de réalisation

Surface(s)

805 m2

Coûts

Non communiqué

Crédit photos

CAUE 71

Date de mise à jour

05/01/2017