Architecture du XXe en Saône-et-Loire

Au fond d’une cour, la construction relie l’habitation du viticulteur à d’autres bâtiments existants. L’enjeu consistait à la fois à assurer des conditions de stockage naturelles (hygrothermie, contrôle de la température et aération… ), et à donner une image de marque à la hauteur du produit. L’espace de service et de stockage donne accès à la cave et à son portique de colonnes en béton noir pouvant accueillir plus de 400 000 bouteilles. La façade à l’appareillage de pierre soigné et régulier est un renvoi contemporain mais respectueux au contexte local – un petit village de la Côte Chalonnaise avec ses murs de pierres. Evitant le pastiche, le bâtiment reflète ainsi un mélange de tradition séculaire et de modernité inhérente aux recherches visant à améliorer la qualité du vin. Presque vingt ans plus tard, la construction qui a relativement bien vieilli donne entière satisfaction à son propriétaire, et constitue l’une des seules réalisations intéressantes de la région en matière d’architecture viticole.

Projet lauréat du palmarès d’Architecture Moderne en Bourgogne

Extrait du Guide d’architecture en Bourgogne 1983-2007- Éditions Picard –  2008

Maître(s) d'ouvrage(s)

Types de réalisation

Année de réalisation

Surface(s)

480 m2

Coûts

228 674 € HT

Crédit photos

CAUE 71

Date de mise à jour

09/10/2016