Le bâtiment s’inscrit dans la pierre, comme s’il avait toujours été là.

 

Sur le site, un talus empierré. Au moment du chantier, les pierres sont retirées, le talus creusé pour y installer le chai. Les pierres sont alors réutilisées en façade, reprenant naturellement leur place sur ce terrain. Cette longue façade en pierre est seulement percée de quelques ouvertures. Une longue fenêtre horizontale indique l’emplacement du chai à barriques, tandis que deux portes encadrent le rez-de-chaussée du cuvier.

 

Plans ©TOUTON Architectes

 

Le cuvier se situe sur deux niveaux. La partie supérieure est placée de plein pied avec les constructions déjà présentes sur le site. C’est un bâtiment inspiré des formes agricoles traditionnelles locales, largement étiré et recouvert d’un toit à deux pentes.

Cette disposition permet de réaliser une vinification par gravité. Les machines arrivent sur le parvis des vendanges, et s’avancent juste devant la large façade vitrée à l’ouest pour déverser le raisin directement dans les cuves. On note quelques différences cependant avec un hangar traditionnel. Le toit est légèrement dissymétrique, la ligne de faîtage ne se situant pas au milieu. Et ce sont surtout ses matériaux qui lui donnent un aspect résolument contemporain. Les piliers en pierre massive encadrent une façade entièrement vitrée, baignant le cuvier d’un éclairage naturel rare pour ce type de lieu. L’ensemble est recouvert d’une charpente métallique qui soutient une toiture où s’installent 430 panneaux photovoltaïques. Cela offre au bâtiment une autonomie électrique à l’année, et permet même d’alimenter toutes les machines pendant la période des vendanges.

D’autres principes bioclimatiques sont à l’œuvre :

Au niveau inférieur une longue galerie technique appuyée contre la terre sert de puits canadien pour réguler l’air

De plus, la toiture végétalisée, associée à l’utilisation de la pierre assure une bonne inertie*, et ainsi une température stable pour la conservation du vin.

Enfin, des ouvertures automatisées assurent une ventilation naturelle.

 

Les autres bâtiments existants ont aussi été rénovés, pour en faire l’accueil du public (voir plan). Une partie abritait l’ancien chai et cuvier, devenue aujourd’hui une salle de réception largement ouverte sur le paysage. L’autre partie accueille une chambre d’hôtes, déjà rénovée il y a 15 ans par les mêmes architectes.

 

*inertie : capacité d’un matériau à accumuler puis restituer de l’énergie thermique plus ou moins rapidement (source : https://www.editions-eyrolles.com/Dico-BTP/definition.html?id=5158)

 

Le site de l’agence …

Programme

Chai bioclimatique

Concepteur(s)
Maître(s) d'ouvrage(s)
Types de réalisation
Année de réalisation
2021
Surface(s)
1182 m²
Coûts
4 442 230, 25€HT ; soit 3758,23€/m²HT
Crédit photos
©CAUEGironde sauf photos 1,3,4,6,7 et 8 ©Denis Lacharme
Réalisation mise à jour
décembre 2022