Chai vinicole de la Maison Delas - Tain-l'Hermitage

26600 Tain-l'Hermitage

Au centre du bourg de Tain-l’Hermitage, à deux pas de son vignoble emblématique, le nouvel écrin de la maison Delas se fait volontairement discret. Peu perceptible depuis la rue, il s’offre au regard lorsque l’on pénètre en cœur d’îlot. Là, trois bâtiments entourent un vaste jardin. Deux sont neufs, ils abritent respectivement le chai et le magasin de vente. Le troisième est une maison bourgeoise du XIXe siècle entièrement rénovée pour recevoir lors de courts séjours clients et partenaires de l’entreprise.
Marqueur identitaire du projet, geste architectural audacieux, la façade du chai capte immédiatement l’attention. Sur plus de 80 m de long et 7 m de haut, un mur de pierre ondule comme une draperie ou une voile agitée par le vent. Par endroit, les porte-à-faux atteignent 3 mètres. Le mur est constitué de 303 blocs massifs de pierre d’Estaillades (Luberon), tous différents. Structurellement indépendant du bâtiment du chai, il est autoportant : 75 câbles de tension en inox le traversent de haut en bas. D’autres, horizontaux, jouent aussi un rôle parasismique. Sa réalisation a associé techniques numériques les plus avancées et gestes ancestraux (la pose des blocs a été assurée par seulement deux compagnons). Derrière le mur, une large coursive couverte dessert l’ensemble des niveaux et permet au visiteur de découvrir le processus de vinification à travers une paroi entièrement vitrée. Le mur protège le vin du soleil mais laisse entrer une douce lumière.
La conception du chai combine volonté d’épure (volumes simples, parois de béton brut, aucune tuyauterie apparente), qualité d’usage (larges circulations, installations « à hauteur d’homme » pour faciliter le travail) et économie d’espace (une même salle peut accueillir tour à tour le déchargement des vendanges, l’embouteillage du vin ou une réception de 150 invités). Sur le toit en partie végétalisé, une terrasse accessible de 800 m² offre une superbe vue panoramique sur les vignobles de Tain et de l’Ardèche.
Face au chai, le caveau – espace de vente et d’animations œnotouristiques – présente lui aussi une façade scandée de piliers de pierre. Le mouvement qu’ils dessinent fait écho à celui du mur voile. Là où s’élève un marronnier centenaire, le volume se creuse pour créer une entrée ombragée. A l’intérieur, dans une douce harmonie de teintes claires, la pierre s’associe avec le béton brut des murs, le « granito » poncé du sol et le chêne des cloisons/présentoirs de bouteilles. Les mêmes matériaux et la même élégance sobre se retrouvent dans l’aménagement intérieur de la maison de réception.

Texte CAUE de la Drôme

 

Maître(s) d'ouvrage(s)

Année de réalisation

Surface(s)

chai : 3 200 m², caveau : 400 m², maison d’hôtes : 1 400 m²

Coûts

12 000 000 € HT dont chai : 5 800 000 € HT, caveau de vente : 900 000 € HT, maison d’hôtes : 3 500 000 € HT

Crédit photos

Dan Glasser

Date de mise à jour

21/11/2019