Chambre de Métiers et de l’Artisanat Hauts-De-France, Lille - Lille

Place des Artisans, 59000 Lille

Lauréat d’un concours international pour le campus Eurartisanat, ce bâtiment se fait la nouvelle porte d’entrée de la ville et s’inscrit dans le développement urbain débuté́ dans les années 1980 avec les quartiers Euralille, Euratechnologies et Eurasanté.

La CMA est implantée à l’extrémité́ des anciennes fortifications Vauban du XVIIème siècle, aujourd’hui remplacées par un périphérique. La frontière nord du site est formée par la ligne de chemin de fer et le Jardin des Plantes de Lille. Au sud, la rue Abélard entoure un projet de plus grande ampleur au schéma directeur conçu par KAAN Architecten et PDAA comprenant le siège de la CMA, un futur projet pour cinq bâtiments et un parc luxuriant sur l’ensemble du site, comme une extension des jardins avoisinants.

Doté d’une esthétique minimaliste et d’une transparence élégante, le bâtiment monolithique englobe la nature environnante d’un geste protecteur, renforçant le dialogue entre les divers éléments de cet espace.

La CMA s’étend en larges bandes horizontales sur trois étages s’élevant depuis un plan carré de 80 m x 80 m et accueille des espaces éducatifs et visés au soutien des entreprises artisanales.
Chacun des étages est connecté au paysage verdoyant situé à proximité. Au premier étage, KAAN Architecten et PDAA ont conçu un porte-à-faux conséquent qui forme un cadre autour d’une vue agréable de Lille et des jardins.

Le bâtiment dispose de deux jardins publics situés à différents niveaux. Au sud, la nouvelle Place des Artisans en rez-de-chaussée et au nord du premier étage une grande terrasse, qui crée un alignement du projet avec la Rue du Faubourg d’Arras accessible par un pont. Les deux entrées sont reliées par un enchaînement d’espaces représentatifs : place orientée sud, hall d’entrée, amphithéâtre et son espace d’arrivée, ainsi qu’une vaste ouverture qui surplombe la terrasse nord. Les entrées ouvrent chacune sur un des domaines architecturaux : l’espace éducatif et les fonctions de soutien au développement des entreprises artisanales

La CMA s’organise de manière symétrique autour de six patios qui dispensent une lumière naturelle dans la plupart des espaces de circulation. Ils divisent le bâtiment en quatre groupes d’éléments qui abritent les différents domaines et s’étendent sur la totalité des trois niveaux. Les fonctions sont multiples, allant de l’administration locale et régionale à des installations de recherche et des établissements éducatifs (école de de coiffure, école de cuisine, laboratoires, salles de classe). Le nouveau bâtiment devient un point central pour la Chambre comme pour les lieux de formation, jusqu’alors disséminés dans le centre historique de Lille.

Afin d’entrer en interaction avec le tissu urbain et le paysage environnant, les architectes ont placé l’accent sur l’usage de matériaux naturels : le verre et la pierre. Le rez-de-chaussée et le deuxième étage sont enveloppés dans une façade modulaire de double vitrage pour une meilleure gestion climatique et une acoustique de qualité. Sur la totalité de la hauteur de l’étage, chaque module se compose d’une fenêtre intérieure en aluminium poli pouvant être ouverte et d’un panneau de verre extérieur fixe, avec un motif réfléchissant qui s’efface progressivement pour créer une zone parfaitement transparente au niveau du regard. Le bâtiment se fond naturellement dans son environnement.

Par ailleurs, les façades des patios dotées de grands cadres de fenêtres en aluminium poli sont recouvertes de quartzite de Vals, une roche venue de Suisse particulièrement solide, dense et résistante au gel. Cette même pierre a été utilisée sur le sol des patios ainsi que dans le hall d’entrée, afin de souligner le lien entre extérieur et intérieur.

Avec sa matérialité, CMA vise à articuler, absorber et réfléchir le paysage environnant, tout en se distinguant comme nouvel élément emblématique, un paysage habité, dédié à la sphère publique.

© KAAN Architecten

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Photographies et plans, coupes

Programme

bureaux, auditorium, laboratoires, salles de classe, espaces d’exposition, école de coiffure, école de cuisine, restaurant, jardin et parc public

Année de réalisation

Surface(s)

14 800 m2, parc de 2 hectares

Coûts

36 500 000 €

Crédit photos

Fernando Guerra

Date de mise à jour

22/01/2020