Cimetière paysager du Moulin Laheux

Allée des Boirières, 44340 Bouguenais

Les photos ci-jointes montrent la salle omniculte et le salon de veille. Alors qu’en 1805, Alexandre-Théodore Brongniard trace les plans du cimetière du Père-Lachaise à Paris, il se sert du relief et de l’irrégularité du terrain pour en faire un jardin aménagé. Aujourd’hui, le cimetière paysager doit être non seulement l’expression de l’individualité mais aussi celle de l’appartenance à l’humanité. Ainsi, dans cette forêt “piranésienne” où la luxuriance de la végétation, les parcours poétiques, les traces et les multiples tombes s’enchevêtrent, un grand silence marque solennellement le coeur du projet. Recouvert d’un “green”, il se cale au côté sud le long d’une paroi béton émergeant du sol. Celle-ci, vouée à la suprématie du végétal accueillera, dans ses multiples interstices et irrégularités, la flore des murets d’enclos, mousses, lichens… (Texte : Agence ROULLEAU Architectes)

http://roulleau.architecture.pagesperso-orange.fr/intro.html/

Programme

Construction d’un cimetière paysager

Maître(s) d'ouvrage(s)
Types de réalisation
Année de réalisation
1990
Surface(s)
Bâtiment : 400 m² SHON | Aménagements paysagers : 40 000 m²
Coûts
625 000 € HT
Crédit photos
Philippe RUAULT
Contact
Claude PUAUD (Agence ROULLEAU)
Réalisation mise à jour / donnée
septembre 2022