Cité ouvrière PLM - Paray-Le-Monial

71600 Paray-Le-Monial

Architecture du XXe en Saône-et-Loire

A Paray-le-Monial, l’habitat ouvrier est concentré au sud de la voie ferrée, laquelle a constitué un facteur essentiel de développement pour la ville. Les industries (céramique, briqueterie) ont favorisé avec les importants flux de pèlerins l’accroissement des activités ferroviaires : un dépôt ainsi que des ateliers de réparation – une rotonde – occuperont jusqu’à environ un millier de personnes. C’est pour ces ouvriers que la compagnie Paris-Lyon-Marseille édifia cet ensemble de plusieurs dizaines d’immeubles de petite taille abritant des logements collectifs dotés de jardins, ainsi qu’une coopérative. La cité formant un ensemble cohérent et encore préservé fait actuellement l’objet d’une restauration peu respectueuse de son intégrité et de ses couleurs d’origine.

Extrait du Guide d’architecture en Bourgogne 1893-2007- Éditions Picard –  2008

Concepteur(s)

Maître(s) d'ouvrage(s)

Types de réalisation

Année de réalisation

Surface(s)

Non communiqué

Coûts

Non communiqué

Crédit photos

CAUE 71

Date de mise à jour

28/10/2016