Commerces et logement - Laveyron

26160 Laveyron

Vue sur les berges du Rhône… Le projet architectural de restructuration et d’extension du restaurant communal de Laveyron, le Relais des Mailles, poursuit la mise en valeur des lieux. Des aménagements paysagers* sobres et conviviaux avaient permis en 2014 leur reconquête et la création de la place des Bordes. Depuis la rive du fleuve, une rampe et de grands emmarchements en platelage de bois invitent à rejoindre le restaurant et le commerce nouvellement créé dans un cube en briques. Ils permettent aussi de s’asseoir et d’explorer le paysage. Les lignes et le matériau de ce nouvel accès aux commerces s’inspirent des aménagements paysagers.

L’entrée principale du restaurant a donc été déplacée côté fleuve. Elle est ainsi plus visible par les passants et les cyclistes de la Via Rhôna. Sa cuisine a été entièrement refaite et agrandie, les vestiaires et sanitaires des employés ont été mis aux normes et l’ensemble du bâtiment a bénéficié d’une amélioration thermique (isolation et chauffage). Quant au cube en briques, il est implanté de biais au nord du restaurant. Une terrasse, bien protégée et orientée sur le paysage, le relie au bâtiment existant. Son volume est très simple et s’ouvre largement sur les berges et la place des Bordes. Cette extension accueille, en plus du nouveau commerce en rez-de-chaussée (bar à bières), un logement de type T4 à l’étage.

En clin d’œil à l’histoire du lieu, la brique rappelle la présence d’une ancienne tuilerie. Déjà utilisée par le passé pour le restaurant, elle anime les façades du cube dont les murs structurels ont été réalisés en béton pour répondre aux normes sismiques. Les trois teintes et les différents appareillages de briques (pleines, ajourées ou saillantes) offrent une multitude d’aspects. Les architectes ont dessiné un calepinage très précis à l’échelle 1/10e. Des artisans locaux ont été spécialement formés pour poser les 35 000 briques, fabriquées et moulées à la main dans le Nord de la France. Ils ont percé certaines briques de deux trous et les ont enfilées comme des perles sur des tiges métalliques verticales afin de créer les appareillages de briques ajourées. Outre leur qualité esthétique, ces « moucharabiehs » servent de protections solaires et assurent une ventilation nocturne sécurisée. Ils apportent aussi une certaine intimité à la terrasse du logement avec vue sur le Rhône.

* Pour en savoir plus : Fin de chantier fiche #27 – Fiche Observatoire des CAUE – Maîtrise d’œuvre : Ménard Paysage & Urbanisme (mandataire), Lyon [69] ; Artélia Ville et Transport, Échirolles [38]

Texte rédigé par le CAUE de la Drôme (novembre 2021)

Maître(s) d'ouvrage(s)

Année de réalisation

Surface(s)

235 m² (restaurant) ; 90 m² (bar) ; 75 m² (logement)

Coûts

Travaux : 802 000 € HT dont 697 000 € HT (bâti) et 105 000 € HT (VRD, terrasse et rampe)

Documents

Crédit photos

© Emmanuel Georges, © CAAZ

Date de mise à jour

02/12/2021