Construction d’une maison de la petite enfance - AUTUN

8 boulevard Frédéric Latouche, 71400 AUTUN

La communauté de communes a lancé en 2011 un concours pour la construction d’une maison de la petite enfance, regroupant sur un même site un multi-accueil de 91 places et le relais intercommunal d’assistantes maternelles (RIAM). Trois projets ont ainsi été analysés avant le choix.
Le bâtiment s’implante à la limite ,entre centre historique et périphérie, caractérisée par des immeubles collectifs des années 70, bordés ,d’espaces publics indéfinis et de ,grandes surfaces de stationnement. Le terrain étroit a une forme complexe. Aucun point d’accroche consistant ne permet d’envisager un dialogue ou une connivence entre le nouveau bâtiment et son environnement. Ainsi le bâtiment vient « s’enrouler » autour de l’existant et développe deux grandes barrettes perpendiculaires, ouvertes sur le quartier au Sud et à l’Est.
Les deux corps de bâtiments sont disposés sur un terrain dont l’assiette est légèrement plus basse que son environnement.
Le large avant-toit, qui protège les abords de l’équipement, est revêtu de panneaux sandwich en aluminium laqué brillant à effet irisé. Il reflète couleurs et images en mouvement.
Cette présence dynamique et ludique est accentuée par la neutralité des façades, habillées de plaques sombres et absorbantes, et équipées de stores et de menuiseries anthracites.
L’organisation interne est simple. Les espaces généreux se succèdent dans une grande transparence qui facilite le repérage. L’ergonomie soignée et l’harmonie colorée s’adaptent au
monde de la petite enfance.
L’entrée confortable à l’articulation des deux programmes offre des perspectives sur l’ensemble de l’équipement. Le RIAM se développe à l’ouest sur le parvis, le multi-accueil au nord côté jardin. Le programme s’articule le long d’une large galerie continue, espace de vie, de liaisons, de transitions qui forme la colonne vertébrale du projet.
Le long de cette colonne, des alvéoles rassemblent les fonctions nécessaires à un groupe d’enfants. Les salles d’activités, ouvertes sur le paysage, s’organisent le long des façades extérieures. Les salles de propreté, attenantes, font l’interface avec les espaces de repos. Elles communiquent d’une alvéole à l’autre et proposent ainsi une très grande flexibilité entre l’ouverture ou la fermeture des espaces suivant les besoins d’intimité ou de communauté.
Les locaux administratifs, techniques, le réfectoire et la cuisine (préparation des repas sur place) sont distribués sur les faces intérieures, éclairés par des patios.
D’un point de vue constructif, la structure est mixte bois/béton. Le sol est une dalle béton portée sur des fondations en micro-pieux. Un voile de béton construit le long de la galerie centrale assure la stabilité du bâtiment et confère l’inertie nécessaire. La structure et la charpente sont en bois et sont associées à un complexe d’isolation en ouate de cellulose et fibres de bois. La toiture est végétalisée et épargnée d’équipements techniques.
À l’intérieur, les matériaux sont visibles là où ils sont nécessaires : par exemple, les plafonds en bois des salles d’activités sont apparents et jouent un rôle de plafond acoustique.
D’un point de vue énergétique, le bâtiment est sous la réglementation thermique 2012. Le voile de béton placé au coeur du bâtiment, permet de gagner en inertie. Le grand déroulé de façades est compensé par le choix de leurs orientations et par une importante isolation. Les vitrages sont protégés par des brises-soleil orientables.
Une ventilation double flux garantit la qualité, la température et le renouvellement de l’air. Dans les grandes salles, une destratification est assurée par de grands ventilateurs plafonniers, associés à des radiateurs d’appoint. Deux chaudières gaz à condensation assurent la production de chauffage respectivement pour chaque pôle aux besoins différents. D’autre part, des procédés d’ouverture motorisés assurent une ventilation naturelle et traversante entre les façades et les sheds en partie haute, ainsi qu’une ventilation nocturne en période chaude.

Programme

Un multi-accueil de 91 places

Un relais intercommunal d’assistantes maternelles

Concepteur(s)

Année de réalisation

Surface(s)

1450 m2

Coûts

2 970 000 € HT

Documents

Crédit photos

Tectoniques ; CAUE71

Date de mise à jour

23/04/2021