Construction du groupe scolaire Jean de la Fontaine à Saint-Ouen - SAINT-OUEN

6 rue de l'Alliance, 93400 SAINT-OUEN

OBS-464

« Les mots du maître d’oeuvre »

Ce projet de construction du groupe scolaire AMPERE à Saint Ouen est issu de notre réflexion sur les objectifs qui, dans le plus strict respect du programme, ont guidé notre conception :
– Concevoir des espaces favorisant le développement des enfants en créant un dialogue entre leur imaginaire et le cadre fonctionnel du bâtiment.
– Optimiser systématiquement la sécurité́ des enfants au sein d’un équipement multifonctions.
– Privilégier une intégration urbaine et architecturale
– Gérer des flux vers et à l’intérieur des espaces pédagogiques
– Étudier de préférence des solutions techniques fortement ancrées dans le développement durable.

Sur la rue de l’Alliance, un signal fort indique l’accès aux écoles via le parvis. Sur la façade des parallélépipèdes remarquables en matériaux nobles (cuivre, inox zinc, métal…) rappellent des livres rangés et prêts à être ouverts et à dispenser leur savoir. Le reste de la façade d’une grande lisibilité, abrite la salle polyvalente dont les baies sont protégées par une sérigraphie, l’administration des écoles, la loge et les accès cuisine.

La configuration de la parcelle permet la mise en œuvre d’accès distincts et protégés aux différentes entités du projet. Le parvis couvert est aménagé entre la rue et le bâtiment de manière à accueillir, guider et protéger le public.
Cette gestion du parvis en deux temps permet une meilleure sécurité des enfants et des parents, un parvis unique parallèle à la route et desservant le hall maternel et l’accès à la cour élémentaire procure un certain confort pour les parents ayant des enfants dans les deux écoles.

Le plan retenu est une composition en L, figure géométrique permettant une bonne répartition des flux et un bon équilibre des masses. A l’articulation du L, on retrouve le Hall prolongé par un jardin intérieur lui-même animé par des grandes ouvertures : prolongement des espaces : restauration, bibliothèque, circulation verticale permettant aux enfants d’apercevoir le jardin à différentes hauteurs.

Ce jardin pédagogique convivial, ludique et éducatif est accessible depuis le hall mais reste sous contrôle de l’encadrement. Il est largement éclairé zénithalement et en façade sur cour entre les « livres ». Des passerelles le traversent au R+1 et au R+2 reliant ainsi les deux ailes du bâtiment.

La toiture est réalisée en coussins gonflables ETFE, ce matériau est stable dans le temps et surtout auto- nettoyable. Les coussins sont maintenus sous pression à l’aide d’un compresseur qui nécessite simplement une vérification annuelle.

Parallèlement, un grand nombre de locaux sont mutualisés, ils permettent, sous contrôle du corps enseignant des échanges entre les « petits » et les « grands ». L’atelier de peinture, tel un « loft d’artiste » est pour partie sur double hauteur avec une verrière orientée au Nord. Un deuxième jardin pédagogique type potager aménagé sur une grande terrasse ensoleillée est protègé par une pergola brise soleil.

Les accès aux restaurants sont bien sûr possibles depuis toutes les entités du projet, les accès restent distincts et l’organisation interne permet la totale séparation des petits et des grands, il en est de même pour les accès aux cours de récréation ; ils s’effectuent de façon aisée et directe tant depuis l’école maternelle que l’école élémentaire, chacune par un escalier dédié parfois ponctué d’une « boite » en verre, toujours depuis un espace protégé des intempéries.

Le centre de loisirs elementaire s’organise sur les deux niveaux de l’Atlas, bâtiment existant et restructuré lors du chantier et une partie du R+1 du bâtiment neuf. Les enfants peuvent ainsi bien distinguer la différence entre le moment de l’apprentissage à l’école et celui du jeu lors du temps périscolaire et des vacances.

La création d’une passerelle couverte et fermée au 1er étage de l’Atlas réunit le bâtiment existant et le bâtiment neuf.

A l’image de la façade rue de l’Alliance, l’écriture de la façade de la voie Nouvelle reste d’une grande lisibilité : jeux de percement avec alternance de baies linéaires et verticales, création d’une niche végétalisée. L’angle est souligné par un volume saillant en verre orangé à hauteur d’assise dans une salle de classe, rappel du vocabulaire ludique du jardin intérieur. Un socle en béton matricé permet de souligner la pente de la rue et enfin la terrasse du R+2 est largement paysagée avec des arbres de petit développement et des arbustes spécialement choisis pour leur peu d’entretien, offrant aux futurs bâtiments prévus une fenêtre « verte ».

La démarche environnementale se décline à travers le projet, à commencer par le jardin intérieur visible depuis le hall. Cet espace non chauffé, constituera un espace tampon apte à réduire les déperditions thermiques des locaux adjacents, en particulier du hall.

Le bon équilibre entre surfaces vitrées et opaques permet d’éviter des consommations de chauffage excessives. La qualité thermique de l’enveloppe est assurée par la qualité et l’épaisseur de l’isolant.

L’éclairage naturel est partout prioritaire, les salles de classes bénéficient d’un éclairage naturel généreux (peu d’effets de masque, baies de 2,80m de haut sur une majeure partie du linéaire de façade).

Les espaces paysagés : jardin intérieur, jardin potager au R+1, terrasse paysagère au R+2, cours arborées, sont arrosés à l’eau de pluie collectée depuis la toiture du jardin intérieur et stockée dans un bassin prévu au sous-sol. Cette eau récupérée peut aussi être utilisée pour le nettoyage des cours, mise en place de pratiques de compostage des déchets verts (jardinage pédagogique) comme des déchets alimentaires fermentescibles.

L’enveloppe du bâtiment a été réalisée en béton extra blanc préfabriqué avec isolation extérieure, avec des agrégats de marbre de Carrare, du sable extra blanc et du ciment blanc, cette méthodologie de construction nous a permis de réaliser le groupe scolaire en 14 mois.

La décoration intérieure n’a pas été oubliée. La signalétique est importante pour diriger les enfants et les parents, le nom de l’établissement est le résultat d’échanges avec la mairie, le choix retenu a été de décliner des fables de la Fontaine pour agrémenter l’environnement dans cette école ; il nous a semblé approprié car il s’agit d’un des livres les plus célèbres de la littérature française. Ainsi, les fables les plus connues sont proposées aux maternelles (3 à 6 ans), par le biais de dessins aux formes simples sur les portes des classes et les cloisonnettes des WC.

Pour les élémentaires, des fables plus complexes ont fait l’objet de déclinaison sur des portes et les cabines des WC, des rappels de ces fables apparaissent également sur des tableaux acoustiques dans les grandes salles, polyvalente, restauration, centres de loisirs …

Programme

7 classes maternelles, 10 classes élémentaires et 2 classes mixtes, 2 centres de loisirs, 2 restaurants, un RASED, 2 cours de recréation.
Certification : Démarche NF HQE 2015, RT 2012 -20%

Concepteur(s)

Maître(s) d'ouvrage(s)

Année de réalisation

Surface(s)

4 985 m² (SDP)

Coûts

11,7 M€ HT

Crédit photos

Baptiste Lobjoy

Date de mise à jour

14/03/2022