Un long couloir boisé bordé de services (lingerie, salle de bains, dressing, wc) dessert, par deux escaliers dissimulés, les chambres panoramiques surplombant le jardin.

Entre ces deux volumes vient se glisser une pièce ouverte sur l’extérieur.
Pour relier l’existant, le volume créé est entièrement vitré pour proposer comme une lévitation de l’architecture qui n’ose se poser dans ce paysage restreint.

Cette extension d’appartement de rez-dechaussée surrélevé d’un immeuble 19ème est avant tout une prouesse!
Un accés improbable en copropriété de la rue au jardin par un très étroit couloir terminé par un angle droit, et une extension en partie enterrée.
Sans la volonté forte de l’architecte et de l’artisan maçon pour relever le défi ce projet n’aurait jamais vu le jour. (texte : agence AVIGNON-CLOUET Architectes)

http://www.avignon-clouet.com

VIOLEAU Jean-Louis. « Le couloir hédoniste ». D’Architectures, avril 2014, n°225, pp104-105

Programme

Extension de maison : 2 chambres, une salle de bain , dressing, wc , lingerie , couloir de desserte, 2 escaliers, une pièce d’extérieure.

Maître(s) d'ouvrage(s)

Types de réalisation

Année de réalisation

Surface(s)

50 m2 (SHON créée)

Coûts

65 900 € (HT)

Crédit photos

Stéphane CHALMEAU

Date de mise à jour

11/04/2014