Aménagement de bureaux – DRPI de l’Université de Nantes

9 rue Bias, 44000 Nantes

Système de façade écologique pour un espace de travail au sein de la Direction de la Recherche, du Partenariat et de l’innovation (DRPI) de l’Université de Nantes. Conçu à l’origine pour accueillir des commerces, l’espace de 300 m2 est bordé d’une longue façade de verre ; la structure inclut des piliers en béton. Le dispositif imaginé  s’insère dans cet existant ; il se compose de végétaux suspendus sur des supports horizontaux en acier inox fixés d’un poteau à l’autre.
L’efficacité de ce modèle de culture par irrigation repose dans sa solution optimisée de maintenance. Pour garantir la survie des plantes, les jardinières suspendues en géotextile font appel à un système d’alimentation en eau, conçu à l’origine avec le botaniste Claude Figureau, ancien directeur du Jardin des Plantes de Nantes. À travers un composant textile directement connecté à la zone racinaire, les plantes absorbent autant d’eau que nécessaire, doublant ainsi la façade de verre d’une peau végétale auto-suffisante.
La synergie entre l’architecture et l’écologie satisfait les exigences spécifiques liées à la qualité de l’environnement. La façade, à l’origine conçue comme une vitrine, endosse désormais plusieurs fonctions : elle sert à améliorer la qualité de l’air et elle concourt à créer une ambiance apaisée dans les bureaux. Installé le long de la façade de verre existante, ce dispositif instaure un nouveau degré d’intimité pour les espaces de bureau, établissant une barrière visuelle depuis la rue et anticipant différents scenarii en floutant la distinction entre intérieur et extérieur. L’ambiance est tout à la fois intime et interactive, invitant à la contemplation et l’exploration. Une sérigraphie sur la peau de verre liste les différentes plantes et invite le passant à s’approcher : en prise directe avec l’espace public, la façade se fait signal, explicitant de façon esthétisée l’activité d’expérimentation et renforçant le caractère urbain du lieu. Cette installation à l’identité marquée explore ainsi les relations entre l’environnement architectural, les relations spatiales et nos perceptions subjectives de celui-là.
Le principe d’accroche et d’irrigation des plantes a été développé et testé à l’agence pendant plusieurs mois. Le dispositif spatial, flexible et adaptable, permet des configurations libres, créant de nouvelles manières d’expérimentation de l’espace.

Le mur végétal aussi un rôle pédagogique avec le nom des plantes inscrit sur la vitrine en latin et en français

Approche environnementale : La création du mur végétal participe à la qualité d’usage et à la qualité de l’air intérieur.

Financement : Nantes Métropole

Bureaux d’étude : Ecb, Kypseli

Programme

Aménagement des bureaux de la direction de la recherche du partenariat et de l’innovation de l’Université de Nantes

Concepteur(s)
Maître(s) d'ouvrage(s)
Types de réalisation
Année de réalisation
2016
Surface(s)
281 m² SU
Coûts
300 000 € HT
Crédit photos
Julien LANOO
Contact
François Guinaudeau : 02 51 82 35 03 / contact@titan.archi
Réalisation mise à jour / donnée
septembre 2022