Ecohameau des Charmilles - Sainneville-sur-Seine

76430 Sainneville-sur-Seine

Implanté en entrée de bourg, ce quartier dense de logement aidé s’insère, avec caractère et intelligence, dans un environnement de bâti diffus, composé de maisons individuelles, de corps de ferme et d’équipements collectifs. L’architecture contemporaine réinterprète la volumétrie traditionnelle régionale.  L’impact des véhicules et des surfaces perméables est minimisé. L’habitat répond aux critères de développement durable. Des espaces plantés de qualité sont proposés aux habitants sous la forme d’un aménagement récréatif et pédagogique.

 

Quartier de ville, quartier de champs

 

La parcelle s’articule autour d’une voie en forme de U où les maisons créent un front bâti à l’échelle de l’habitat local. Différents traitements paysagers ont été pensés pour hiérarchiser de façon douce espaces publics, semi publics et privés.

En coeur d’îlot, un vaste espace champêtre s’ouvre à tous, et préserve la perspective sur le grand paysage. Traité en prairie fleurie, il propose de multiples modes d’usage : espace de repos, de convivialité, de jeux et de sport.

 

Un bâti homogène et différencié

 

7 maisons de type T4 en locatif 7 maisons de type T4 en accession offrent une façade largement vitrée et une façade opaque en mitoyenneté. Ces maisons R+1 à toiture double pente présentent une volumétrie traditionnelle.

 

9 maisons en bandes de types T4 et T3 en locatif sont situées au coeur de l’îlot. Accolées, elles bénéficient d’une double orientation. En R+1 partiel, elles ont une toiture mono pente sur la partie haute et une toiture terrasse sur le RDC.

 

Toutes les maisons sont conçues en ossature bois et sont couvertes en zinc pré-patiné à joint debout ; les terrasses sont végétalisées.

Les façades sont recouvertes essentiellement de bardage de type ETERNIT de teintes nuancées dans un camaïeu de brun et rouge foncé ou vert, ainsi que de bardage vertical de mélèze naturel comme les façades et les portes des celliers.

Des claustras en mélèze, servant de brise soleil, pare vue ou de garde corps, structurent l’ensemble. Les menuiseries sont également en mélèze.

Toutes les maisons sont accessibles aux PMR.

 

Des espaces publics naturels

 

La prairie centrale, coeur du projet, est un espace libre en gestion différenciée. La palette végétale favorise les essences locales. Les plantations sont sur le domaine public afin de garantir l’homogénéité de l’aménagement et une gestion par la collectivité. Le traitement des eaux pluviales, visible, est structurant pour l’aménagement et porteur de sens pour les habitants. Les noues récupèrent les eaux de voirie, qui s’infiltrent dans le sol, par phytoremédiation.

 

 

 

 

Programme

extension urbaine de 23 logements aidés (16 en location, 7 en accession)

Maître(s) d'ouvrage(s)

Types de réalisation

Année de réalisation

Surface(s)

2589 m² SHON

Coûts

3 655 956 € HT Y compris VRD & espaces verts

Crédit photos

C.A.U.E 76

Date de mise à jour

30/06/2020