Le contexte de l’école de musique

La dalle des 7 Mares, quartier de la ville nouvelle de Saint-Quentin en Yvelines, regroupait la mairie, la médiathèque, un cinéma, des logements et un centre œcuménique. Celui-ci, bâti entre 1974 et 1977, par les architectes Martine et Philippe Deslandes a fait récemment l’objet d’une réhabilitation par l’agence OPUS 5. En effet, en 2014, il a été décidé de réhabiliter le bâtiment et de le transformer en école de musique.

Le bâtiment existant

Le centre œcuménique était constitué de l’assemblage de différents modules, desservis par un patio central intérieur. Le bâtiment est caractéristique de la modularité des bâtiments des années 1980, avec une structure de poteaux cruciformes en béton et des murs en parpaings recouverts de briques de parement sans isolation.

C’est un bâtiment très sobre, aux fenêtres hautes en longueur, qui pousse au recueillement.

Le projet

L’organisation du nouveau projet respecte la trame d’origine et conserve la structure en béton. Les architectes ont réfléchi avec le “déjà-là” en se donnant pour contrainte de respecter les espaces et les ouvertures. Leur intervention révèle ces espaces, les habille et les articule mieux. Ainsi l’espace d’accueil central, éclairé par un puits de lumière, vient rappeler le patio originel.

La lumière

Le rapport particulier entretenu avec la lumière dans le bâtiment d’origine a poussé les architectes à recourir à des dispositifs d’ouverture en toiture afin de ne pas modifier les ouvertures hautes existantes.

La nouvelle façade

Le quartier est marqué par le béton et la brique, les architectes ont décidé de s’inscrire dans ce contexte en utilisant de la brique claire moulée à la main et posée à joint vif. Ils ont voulu une façade plus sobre et plus uniforme que celle du bâtiment existant. Pour assurer son homogénéité, la brique est le seul matériau visible uniformément et les ouvertures sont habillées de moucharabiehs.

Les salles de cours

Pour répondre à la nouvelle affectation du bâtiment, un souci particulier est donné au traitement des espaces intérieurs et à l’acoustique. L’école de musique se veut chaleureuse, l’intérieur des salles de cours est entièrement habillé de revêtements en bois clair. Chaque salle est différente grâce à ce revêtement qui joue entre pleins et vides en intercalant des dispositifs lumineux allongés dans l’épaisseur du bois.

Programme

Réhabilitation d’un centre œcuménique en école de musique

Concepteur(s)
Maître(s) d'ouvrage(s)
Types de réalisation
Année de réalisation
2018
Surface(s)
890 m²
Coûts
2 100 000 € HT
Crédit photos
Daniel Huchon, Musée de la ville SQY, Hung Ton, Opus 5
Liens page web