Ecoquartier Buffon - La Ferté Bernard

72400 La Ferté Bernard

Le projet consiste en un écoquartier de 67 logements sociaux, collectifs et individuels pour le compte de Sarthe Habitat à la Ferté-Bernard (72) en France. Il s’agit ici de poser la question du logement social en coeur de ville, en zone patrimoniale. Comment corriger les blessures d’une époque ou l’urbanisme s’opposait à l’architecture.


– La dimension urbaine, l’image de la halle comme territoire commun aux habitants L’emprise foncière est située en zone protégée (ZPPAUP). Une étude approfondie du contexte nous a permis de dégager une pièce architecturale remarquable «le bâtiment des Halles de la Ferté Bernard». Ce gabarit simple et iconique nous a servi de référence et de matrice volumétrique pour le projet architectural. Cette forme vernaculaire facilite l’accroche aux existants et construit une image forte en lien avec le site. Le projet crée alors une « narration » à partir du contexte et ménage un territoire commun appartenant à l’inconscient collectif . Le projet propose une réécriture contemporaine du patrimoine existant et ainsi se glisse dans la peau du fantôme de la halle historique.


– Une approche environnementale de l’urbanisme Le projet porte de façon intrinsèque une approche environnementale de l’urbanisme puisqu’il propose un « renouvellement urbain » à l’échelle du quartier: on construit dans la ville et sur la ville . La trame est tangente à la course du soleil, offrant la possibilité d’une implantation du bâti plein sud. Le positionnement des masses bâties établit une barrière efficace contre les vents dominants et garantit une protection non seulement des façades mais également des espaces publics.


– Les logements: De grosses maisons à l’échelle d’un immeuble Le programme de logements est réparti suivant cinq volumes hérités de la halle. Cinq grosses maisons en bois ou en écailles d’ardoises ponctuent et dessinent l’espace du quartier aménagé de circulations douces. Chaque volume est ceint d’une clôture intégrée aux façades. Une variété typologiques enrichie la qualité du projet (maison, logement RDC avec jardin, duplex…). Les logements sont tous traversants et développent des loggias ou des jardins orientés au sud.


– Les matériaux: Mono-matière vernaculaire Le réemploi architectural d’une typologie vernaculaire et historique dans une perspective contemporaine imposait l’utilisation d’une mono-matière. Les différents volumes sont identiques mais sont entièrement recouvert de bois ou d’écailles afin de créer une variation à l’échelle du quartier. Les lucarnes existantes sont devenues opaques et les parois sont percées suivant l’usage des logements.
(Texte : BLOCK Architectes)

 

Le coup d’oeil du CAUE


L’écoquartier de la Ferté-Bernard surprend par son invisible densité. Celle-ci est habilement dissimulée par l’alternance de maisons mitoyennes et de logements collectifs, tandis que les toits pentus, un clin d’œil au patrimoine local, trompent la perception de hauteur. En effet, la hauteur des logements collectifs rejoint celle des immeubles voisins sans pour autant reproduire l’impression massive de ces derniers. Elle crée une transition harmonieuse entre les deux quartiers. Cette transition est également assurée par des couleurs de façade identiques entre le nouveau quartier et un ancien immeuble adjacent, bien que les matériaux utilisés soient très différents. Le quartier se démarque également par sa perméabilité à la circulation douce : des sentiers piétons y pénètrent de chaque côté pendant qu’une piste cyclable traverse le site en son milieu. Chacune de ces ouvertures crée une véritable invitation à la promenade de par sa générosité végétale.

Programme

Construction de 67 logements individuels et groupés

Concepteur(s)

Maître(s) d'ouvrage(s)

Types de réalisation

Année de réalisation

Surface(s)

5061 m2 (surface de plancher) / 4070m2 (shab)

Coûts

7 300 000 euros (HT)

Crédit photos

© Philippe PIRON, photographe

Date de mise à jour

02/09/2021