ENSAIT (Ecole Nationale Supérieure des Arts et Métiers du Textile), Roubaix (59) - Roubaix

Place des martyrs de la résistance, 59100 Roubaix

Au démarrage des études de l’hiver 99,la grande architecture romantique de Charles Louis Ferdinand DUTERT imposait encore son faste avec simplicité et évidence. Cette présence emblématique de la vie culturelle de Roubaix à la fin du XIXème siècle restait néanmoins une énigme pour beaucoup. Désaffecté au lendemain de la seconde guerre mondiale, oublié derrière les grilles du jardin qui l’entoure, rongé par l’humidité, le mérule et un départ d’incendie, l’édifice qui abritait l’ancien musée de Roubaix dans la partie sud du site de l’école nationale des Arts Industriels attendait un sauvetage promis par son classement à l’inventaire supplémentaire des Monuments Historiques en 1989. La réhabilitation entreprise entre en adéquation avec le départ de la collection d’œuvres d’art pour le musée de « La Piscine » et la volonté de la direction de l’ENSAIT de reconquête des lieux emblématiques. La démarche architecturale présente le double souci de restitution des décors et harmonies d’origine et de la lisibilité des apports modernes dans un rapport de mise en valeur. L’établissement d’un niveau supplémentaire dédié à l’administration vient se glisser dans la hauteur du 1er étage dont les altissimes fenêtres à croisées sont redessinées. La présence sculpturale des kiosques métalliques posés dans la galerie sud fait référence au statut de cette ancienne galerie de sculpture. Les sas thermiques vitrés des entrées mettent « sous vitrine » les anciennes boiseries sculptées. La gaine panoramique de l’ascenseur accentue la monumentalité de l’escalier et révèle la beauté de la structure métallique du couronnement. La cour d’honneur est l’espace central de la composition mais son usage lié aux grandes manifestations exceptionnelles de l’école le réduit couramment à un vide. L’installation d’une structure métallique dont la concavité est habillée d’un tissu tendu apporte une présence textile aux transparences subtiles et constitue un signal symbolique du renouveau de l’école. © TRACE Architectes

Photographies haute résolution

Programme

Enseignement supérieur et recherche appliquée aux textiles innovants. Travaux en site partiellement occupé de restauration, restructuration, mise aux normes et extension dans les murs par création d’un niveau intermédiaire dans l’ancienne école nationale des arts industriels, bâtiment construit par l’architecte Ch. L. F. Dutert en 1889, classé à l’inventaire supplémentaire des monuments historiques.

Année de réalisation

Surface(s)

SHON : 10 500 m²

Coûts

8,9 M € H.T

Crédit photos

François Steindl et Anne Jeannin

Date de mise à jour

26/10/2015