L’opération est implantée dans le quartier de Saint-Joseph-de-Porterie, à proximité de la vallée de l’Erdre. Face au modèle plébiscité de la maison individuelle, générateur d’étalement urbain, ce projet propose un modèle de développement pour les zones périurbaines, soutenable à l’échelle de la métropole, préservant la singularité du territoire, et offrant des logements collectifs tout aussi désirables qu’une maison individuelle. Il réunit deux ensembles collectifs, l’un conçu par l’agence Guervilly et l’autre, Erdre et Parc 2, par Tank architectes.

Dans un paysage de qualité comportant un bois resté sauvage, un talus arboré et une noue, le projet vise à trouver une relation équilibrée entre l’intervention architecturale et ces composantes naturelles. Le projet résidentiel donne naissance à deux ensembles distincts enserrant le bois préservé et complété. Un dispositif de passerelles guide les habitants au travers du bois et relie les deux immeubles.

Le bâtiment de 55 logements dessiné par TANK occupe la partie est de la parcelle. Serti dans la pente, il est dessiné comme un volume épuré qui crée un jeu subtil de proportions avec ses terrasses orientées vers le sud et l’ouest et sa toiture semblable à un accordéon.

La structure comprend trois niveaux et un parking souterrain. Construit en béton armé, le parking suit le dévers et présente des ouvertures lorsqu’il rattrape le niveau du sol, de façon à ventiler naturellement les lieux et faire entrer la lumière naturelle tout au long de l’année.

Cinq configurations sont proposées pour les logements, tous munis de baies de grandes dimensions et de loggias. Bénéficiant de plusieurs expositions, d’un plan flexible et de belles hauteurs sous les rampants de toiture, les intérieurs sont éclairés naturellement et se prolongent vers l’extérieur grâce aux loggias.

Les escaliers principaux sont eux aussi dotés de larges ouvertures, pour mettre en scène le paysage extérieur et faire pénétrer à l’intérieur la nature et la lumière changeantes au fil du jour et des saisons.
(Texte : CAUE de Loire-Atlantique, d’après un texte de l’agence TANK Architectes)

Approche environnementale :
  • Labellisation NF Logement
  • Bardage en pin imputrescible adapté aux conditions météorologiques de la Loire-Atlantique
  • Intégration du bâtiment dans le paysage : porosité des volumes, habillage en bois
Programme

Construction de 2 bâtiments indépendants de logements collectifs :
– 1 bâtiment de 55 logements situé à l’est (maîtrise d’œuvre : TANK)
– 1 bâtiment de 51 logements situé à l’ouest (maîtrise d’œuvre : Jean GUERVILLY)

Maître(s) d'ouvrage(s)
Année de réalisation
2020
Surface(s)
1 180 m² SCHON
Coûts
4 150 000 €
Crédit photos
Julien LANOO | CAUE de Loire-Atlantique
Distinction(s)
Lauréat ex aequo du prix CAUE de Loire-Atlantique à Aperçus 2021, Prix départemental d’architecture, d’urbanisme et d’aménagement de Loire-Atlantique organisé par le CAUE de Loire-Atlantique
Réalisation mise à jour
février 2023
debug, no arrray