Espace Clara, équipement culturel et atelier technique - CLERES

76690 CLERES

Le projet de centre socioculturel et d’atelier municipal s’insère dans un paysage de fond de vallée ouverte. Le dialogue entre paysage et architecture est obtenu par la grande simplicité d’une architecture « non spectaculaire ». Les constructions s’enfoncent dans la prairie pour mieux s’y fondre. La toiture végétalisée augmente encore cette interpénétration entre le minéral et le végétal.

 

Compte tenu du programme, les architectes ont choisi de créer deux bâtiments distincts pour minimiser l’impact visuel dans le paysage et scinder des fonctions incompatibles : le centre socioculturel et l’atelier municipal. Sur ce site sensible situé en sortie de bourg avant de remonter sur le plateau, la réponse architecturale est « l’encastrement » des volumes construits dans le sol suivant les courbes de pente du terrain. Le parti pris est que le paysage doit « envahir » la construction (terrasses végétalisées, matériaux naturels, patio, etc.) et que l’architecture doit se prolonger dans le paysage (murets de soutènement en gabion, accompagnement végétal). Le traitement architectural et l’intégration dans le paysage des toitures, « la cinquième façade », visible de la route, ont été étudiés avec le plus grand soin.

 

le centre socio-culturel

 

C’est le cœur de l’opération, l’élément valorisant. Il a une place de choix dans la composition du plan de masse par sa position en « belvédère » qui structure l’espace. Cette construction longiligne se situe en balcon au-dessus du terrain de football et de la place du champ de foire.

 

La partie enterrée du bâtiment sur la façade nord abrite des pièces ne nécessitant pas d’éclairage ou s’accommodant de quelques châssis en imposte. Les espaces de vie largement ouverts sont disposés en façades Sud et Est : la salle principale et les salles réservées aux associations, la bibliothèque.

L’accès au centre socioculturel est marqué par le débordement de la couverture en zinc qui vient en auvent sur la porte d’entrée du hall entièrement vitrée. La salle de 220 m² présente un volume ouvert d’une hauteur de 4 m sous poutre et de 6 m sous faîtage ce qui permet une utilisation à la fois sportive et festive correcte et surtout garantit un bon temps de réverbération au niveau acoustique. La charpente en bois lamellé collé et le revêtement partiel des murs avec des panneaux de bois perforés contribuent à la bonne sonorité des lieux. Largement vitrée, la salle bénéficie d’un bon apport de lumière naturelle. Le large débord de toiture complété par un vitrage spécifique évite les éblouissements ou les surchauffes d’été. Le patio situé derrière la bibliothèque et ouvert sur le Sud est une nouvelle représentation de l’interpénétration des espaces intérieurs et extérieurs.

 

 

Deux natures de toiture ont été retenues pour l’intégration du bâtiment.

  • – Une toiture terrasse végétalisée en sédum sur les volumes de faible hauteur permet sur place la récupération des eaux de pluie et participe au prolongement visuel de la prairie.
  • – Une toiture 4 pentes aplaties permet d’identifier la salle de spectacle tout en conservant une échelle raisonnable et un volume élancé.

 

atelier municipal

Volontairement excentré dans la partie résiduelle Sud Ouest du terrain, il s’accompagne d’une barrière végétale au Sud pour l’isoler des habitations voisines sur le plan acoustique et visuel. Egalement fortement encastré dans le terrain sur sa façade Ouest, il possède tous ses accès et l’essentiel de son éclairage naturel à l’Est. La cour de service ou aire de manœuvre située devant les portes de garage est cachée des vues de la rue par le bâtiment lui-même et par la barrière végétale. Il reprend le vocabulaire architectural de l’équipement culturel.

 

matériaux

Les constructions sont habillées de bardage bois posé à la verticale, de teinte naturelle. Les couvertures sont en zinc traité quartz qui donne une teinte gris moyen mat et évite ainsi le côté brillant du zinc ordinaire.

 

haute qualité environnementale

Le développement durable est le fil conducteur du projet. Les architectes ont été particulièrement attentifs aux principes suivants : relation harmonieuse des bâtiments avec leur environnement immédiat, choix de matériaux naturels répondant aux principes et économie durable, conception générale bioclimatique des bâtiments, régulation du chauffage et centrales d’air double flux, toiture terrasse végétalisée qui permet de traiter une partie importante des eaux pluviales, végétalisation d’une grande partie des surfaces habituellement étanches (parkings), confort acoustique et visuel…

Programme

Salle polyvalente pouvant accueillir activités sportives, culturelles avec scène et loges, de loisirs pour les enfants.

(+Office de réchauffage et bureau gardien, Bibliothèque, Atelier technique).

 

CONCOURS

Concepteur(s)

Maître(s) d'ouvrage(s)

Types de réalisation

Année de réalisation

Surface(s)

1241 m²

Coûts

1,4 M € HT

Crédit photos

C.A.U.E 76

Date de mise à jour

09/07/2020