La localisation du bâtiment dans le village L’espace «Nature culture» se situe au point bas du village, en limite avec les champs et la nature, à l’endroit où l’Ognon amorce sa descente vers la vallée de Servance. Il se trouve donc en quelque sorte en point bas d’un grand cône formé par les flancs de la montagne en direction de la vallée. Le bâtiment est composé de deux niveaux : un rez-de-chaussée accueillant les bureaux des divers organismes et un étage pour l’accueil des visiteurs. Il s’agissait de limiter le plus possible l’impact du bâtiment à la fois depuis les nombreuses vues en plongée (le musée de la montagne, le C.D 16, le flanc de la montagne) et depuis le village puisqu’il ne dépassera que légèrement du niveau des haies mitoyennes actuelles. Le bâtiment épouse le plus possible le fort dénivelé du terrain, permettant ainsi d’offrir aux visiteurs arrivant depuis les parkings du village, un accès de plain-pied aux salles de l’étage ouvertes à la visite. Les ondulations de la toiture permettent de traiter le passage entre l’architecture traditionnelle et une architecture plus contemporaine, associant la rondeur des montagnes vosgiennes. A l’intérieur du bâtiment, les deux voûtes parallèles, habillées de bois, créent un volume agréable et chaleureux donnant à voir le dessin de la structure. Les abords du bâtiment sont traités en reprenant des essences végétales locales. Une mare à vocation pédagogique sera réalisée devant le bâtiment afin de canaliser l’arrivée d’une source existante. Le matériau de construction principal est le bois, tant en charpente qu’en ossature verticale et en bardage. L’aspect extérieur des bardages pourra prendre divers aspects. Les essences des bois extérieurs seront choisies pour leur capacité à résister aux intempéries (mélèze, douglas). Le toit est recouvert d’un complexe végétalisé permettant de retarder l’écoulement des pluies dans le sol. L’eau de pluie peut être récupérée pour être réutilisée dans les W.C et pour l’entretien des abords du bâtiment. La toiture végétalisée offre en outre une isolation thermique naturelle tant pour se protéger du froid en hiver que du chaud en été. Le bâtiment est chauffé grâce à une petite chaufferie bois à granulés, contenant son propre silo. L’accès pour la livraison des granulés sera très direct depuis la rue. Il s’agit d’un chauffage individuel destiné uniquement à ce bâtiment. Il n’est pas possible de prévoir de parking sur le terrain (hormis pour une voiture de fonction comme évoqué plus haut). Les visiteurs seront donc amenés à se garer sur deux parkings existants : celui au milieu du village déjà utilisé pour le musée de la montagne et celui de l’ancienne mairie.

Texte Pierre GUILLAUME Architecte

Programme

costruction d’un équipement publique à vocation culturel

Types de réalisation
Année de réalisation
2011
Surface(s)
Non communiqué
Coûts
Non communiqué
Crédit photos
GUILLAUME Pierre, architecte
Réalisation mise à jour / donnée
septembre 2022