Esplanade Dauphiné

angle bd Félix-Faure et rue Jeanne Hachette, 69003 Lyon 3e Arrondissement

Le projet touche à la création d’un parc urbain de près de 4 ha au cœur du 3e arrondissement de Lyon sur une vaste parcelle située entre les voies SNCF et des quartiers en cours de restructuration. La première tranche, d’une superficie de 1,5 ha, qui a été achevée en 2005, comprend à l’heure actuelle, en lisière est, une succession de jardins et de placettes, un parvis laissé libre pour accueillir diverses animations ainsi qu’une grande prairie qui s’étend le long des voies ferrées. Le projet associe des espaces de stabilité, qui structurent l’espace public dans son environnement urbain et des espaces de mobilité, de « traverses » qui organisent les déplacements. L’esplanade Dauphiné se compose d’une vaste plaine encadrée à l’ouest de lignes d’arbres afin d’isoler le parc des voies ferrées et des constructions proches et de plusieurs espaces aménagés sur sa limite est. Une grande pente biaise s’étire vers le parc et s’élargit jusqu’à créer un dénivelé de près de 2 m. Une promenade haute placée au pied du fort Montluc offre un point de vue d’ensemble sur le parc. Des lignes d’arbres tour à tour continues et discontinues coulissent selon les points de vue. Des zones de jeux spécialisés (basket, ping-pong…) s’insèrent entre les lignes de plantations selon l’évolution de la programmation. Les alignements d’arbres sont appuyés et/ou prolongés par les matériaux, qu’il s’agisse des paravents en acier corten, des lignes d’arbustes, des suites d’éclairages et de mobilier. La grande prairie s’étend du fort de Montluc vers la rue Paul Bert et constitue un espace dédié à la détente et aux jeux. Les platanes existants ont été conservés pour s’incorporer dans le parc. Trois familles d’arbres sont associées : les bouleaux (Betula alba sinensis, Betu utilis, Betula nigra, Betula papyrifera…), les pins (Pinus sylvestris) et les prunus (Prunus serrula, Prunus maackii). Associés parfois à des lignes d’arbustes (persistants ou à rameaux colorés tel que des Cornus alba), la collection arboricole est aussi développée dans les jardins aménagés à l’est : jardins de pins, de bouleaux, d’érables et de prunus.

Programme

Création d’un parc urbain au coeur du 3e arrondissement entre les voies SNCF et des quartiers en fin de restructuration.

Concepteur(s)
Types de réalisation
Année de réalisation
2005
Surface(s)
4 ha
Coûts
3 700 000 € HT
Crédit photos
Gérard Dufresne (vue n°2) - Atelier Ruelle