Logements pour jeunes travailleurs

10 rue Alfred Nobel, 44600 Saint-Nazaire

Sélectionné dans le cadre d’Aperçus 2017, Prix départemental d’architecture, d’urbanisme et d’aménagement de Loire-Atlantique du CAUE de Loire-Atlantique

C’est pour répondre à une demande toujours plus forte de logement temporaire et de services associés que la Résidence des jeunes de Saint-Nazaire a dû créer cette extension. La structure accueille des apprentis, des lycéens et des étudiants, des stagiaires et des travailleurs en CDD ou en recherche d’emploi, âgés de 16 à 25 ans.

Le nouveau bâtiment, implanté sur la même parcelle que le foyer principal, réunit 18 nouveaux logements (14 studios de 20 m² et 4 appartements de 40 m² pour des colocations), ce qui porte l’ensemble à 121, pour 135 jeunes pouvant être accueillis.

Dans un contexte de maisons individuelles et de petits immeubles collectifs, la construction est implantée en bordure de parcelle, et recrée un alignement urbain tout en ménageant en rez-de-chaussée une porosité vers le cœur d’îlot.

Côté rue à l’est, pour s’adapter au contexte bâti, une partition verticale du volume de 4 niveaux est suggérée par trois pignons et trois bardages de matières et de teintes différentes. Côté jardin à l’ouest, le bois domine, avec les trois coursives qui marquent une horizontalité et une ouverture du bâtiment, devant les trois « maisonnées » restées lisibles. L’escalier extérieur en pignon contribue lui aussi à un allègement de la volumétrie générale.

Les logements sont traversants, et les coursives jouent à la fois un rôle d’accès et celui de création d’espaces extérieurs appropriables par les habitants. À l’intérieur, des portes coulissantes permettent de cloisonner ou non l’espace central, entre les cuisines à l’ouest et les salles de bains côté rue. Les doubles ou triples orientations des appartements permettent un ensoleillement maximal et une optimisation des consommations d’énergie.

(texte : CAUE de Loire-Atlantique)

 

Le projet s’implante en cœur d’îlot, sur une parcelle comportant plusieurs bâtiments existants. Il vient se placer en limite est du terrain afin de dégager un cœur de parcelle vert et isolé de la rue. Le rez-de-chaussée présente une porosité qui permet d’accéder au bâtiment ou de le traverser depuis les diverses rues qui desservent la parcelle.

L’orientation est-ouest est privilégiée et tous les logements sont traversants. Les chambres prennent place à l’est tandis que les espaces de vie se situent à l’ouest.
Ces derniers sont prolongés par les coursives qui mutualisent desserte des logements et espaces extérieurs appropriables.

Une modularité est proposée aux résidents par le biais de parois qui permettent de cloisonner ou non les différents espaces. Il est donc possible d’avoir un logement ouvert d’est en ouest ou de retrouver des pièces séparées. La matérialité du projet se compose de trois types de bardages différents. Ils donnent à lire trois « maisonnées » accolées dont la volumétrie fait écho au contexte résidentiel du projet.

Approche environnementale :

  • RT 2012
  • Isolation thermique extérieure
  • Logements traversants

Bureaux d’étude : CETRAC, GOTEC

Programme

Extension du foyer de jeunes travailleurs : 18 logements dont 14 studios et 4 colocations

Maître(s) d'ouvrage(s)
Autre(s) acteur(s)
Année de réalisation
2016
Surface(s)
470 m²
Coûts
830 000 € HT soit 1 765 € HT/m²
Crédit photos
Detroit architectes
Distinctions / label
Sélectionné pour Aperçus 2017, Prix départemental d'architecture, d'urbanisme et d'aménagement de Loire-Atlantique organisé par le CAUE de Loire-Atlantique
Contact
Detroit architectes : 09 81 21 41 26 / detroit.architectes@gmail.com
Réalisation mise à jour / donnée
septembre 2022