En bordure de bourg, s’étire un champ sur lequel existe un ancien bâtiment. En face, la forêt domaniale de Bercé, plantée depuis plus d’un siècle. A côté, une parcelle de forêt régénérée : de jeunes chênes d’une dizaine d’années. Dans ce site, les maîtres d’ouvrage ont décidé d’implanter un hameau de sept gîtes ruraux. Ces bâtiments sont destinés à accueillir pendant de courtes périodes, tout au long de l’année, des estivants “en mal de vert”, désireux de se reposer et de visiter en famille le village de Jupilles, la Vallée du Loir et bien sûr, la proche forêt classée aux chênes élancés de plus de trente mètres. Face à ce désir de nature, de forêt, il faut éviter l’écueil du lotissement et trouver une manière harmonieuse de traiter la bordure du bourg. Chaque gîte est conçu comme une boîte qui disparaît derrière une haie de même hauteur ; celle-ci double par sa matière végétale la nature minérale des murs. Les ouvertures du gîte sont pratiquées au travers de la haie, chaque gîte dispose d’un abri extérieur pour ranger vélos et matériels annexes. Une piscine complétera l’ensemble, elle sera chauffée l’hiver. La “pool-house” est là pour plus de convivialité : un lieu privilégié, où l’on se partage les équipements que d’ordinaire on ne trouve que dans de grandes opérations. L’ensemble du site est paysagé à la manière d’une prairie sauvage. (Duncan Lewis) Nominé pour le prix grand public de l’architecture 2003 7 maisons individuelles pour la location

Programme

Conception et construction d’un hameau de 7 logements de vacances, en lisière de forêt. Réhabilitation d’une ancienne ferme, bâtiment d’accueil. Construction d’une piscine.
Aménagement paysager du site.

Maître(s) d'ouvrage(s)
Année de réalisation
1997
Surface(s)
1100 m²
Coûts
1 200 000 euros (TTC)
Crédit photos
CAUE de la Sarthe
Contact
www.aimerlarchi.culture.fr
Réalisation mise à jour / donnée
septembre 2022