Groupe scolaire François-Auguste Ravier, Lyon 7e (69) - LYON 7E

1 place Jean Jaurès, 69007 LYON 7E

Le groupe scolaire François-Auguste Ravier a fait l’objet d’une extension contemporaine et se compose aujourd’hui de douze classes. Il comprend quatre classes de maternelles dont deux ont été maintenues dans l’ancienne école. Les deux autres salles de maternelles ont été aménagées dans un bâtiment neuf, construit en continuité avec le bâtiment existant, avec six classes élémentaires et deux classes passerelles. Cet établissement fonctionne de façon unitaire, tout en différenciant trois cycles pédagogiques. L’extension de l’école Ravier sur la place et le long de l’avenue Jean Jaurès renforce la présence de l’équipement sur l’espace public. L’ancienne école avait été conçue par un élève de Tony Garnier et demeure aujourd’hui un témoignage remarquable d’un patrimoine moderne qui s’inscrit dans l’histoire de la ville et celle du quartier. Le projet poursuit de fait cette écriture par sa rigueur de ligne et sa sobriété d’expression à l’image de volumes simples qui s’articulent autour des espaces de desserte. Les toitures végétalisées et les locaux techniques intégrés dans l’enveloppe du bâtiment assurent aux riverains l’agrément de vues sur une toiture soignée. Le rythme des ouvertures a été composé en fonction des besoins d’ensoleillement liées aux fonctions des espaces intérieurs et des cadrages de vue. La conservation du bâtiment existant induisait un fonctionnement avec une double entrée, l’entrée de la maternelle est désormais située dans le bâtiment existant, l’entrée de l’école élémentaire, dans le bâtiment neuf à l’angle de la place et de l’avenue. Les espaces prévus à usage mixte scolaire et extra-scolaire ont été placés en accès direct depuis le hall. Les espaces adultes et médico-sociaux ont été aménagés entre les deux entrées. Une circulation centrale éclairée naturellement favorise les co-visibilités et permet aux enfants de se repérer avec aisance. Cette circulation facilite les déplacements et l’accès à tous les locaux. L’escalier principal, traité comme un lieu ouvert, permet de distribuer, depuis le hall central, l’ensemble des locaux communs et de restauration. La conception et la réalisation du projet ont fait l’objet d’une approche environnementale étudiée. Le bâtiment présente une « cinquième façade » dégagée et valorisante en continuité de la place arborée. L’ensemble des dispositions architecturales et techniques mises en œuvre traduisent une prise en compte hiérarchisée des cibles de la démarche HQE. La mise en œuvre du nouveau bâtiment est celle d’une construction en filière sèche qui se conjugue ici avec la filière bois, notamment pour la structure principale constituée de portiques poteaux/poutres. La trame structurelle bois, définie pour les locaux de bureaux et d’enseignement, associée aux cloisons sèches, facilite le déplacement des cloisons séparatives. Elle favorise également la modularité et la flexibilité du bâtiment dans le temps (réversibilité et évolutivité). Elle autorise une partition évolutive dans laquelle des locaux peuvent évoluer au gré des besoins. Les façades sont habillées de panneaux de stratifié massif (matériau pérenne et sans entretien), y compris les brise-soleil verticaux de la façade Ouest. La réduction de la consommation énergétique passe par une optimisation climatique de l’architecture. Elle concerne les systèmes actifs (production chaud et froid, renouvellement d’air…) mais aussi le comportement passif du bâtiment. Parmi les principaux dispositifs passifs du projet citons notamment : une ossature bois qui permet de réduire les ponts thermiques, une isolation renforcée continue, la valorisation des apports solaires gratuits par les surfaces vitrées, la faible inertie des ouvrages légers pour prendre en compte l’intermittence de fonctionnement des locaux et présenter une bonne réactivité afin d’optimiser les consommations d’énergie (eau chaude sanitaire et chauffage des locaux au gaz). Plusieurs dispositifs passifs sont également mis en œuvre afin de réduire les effets du soleil. Enfin, une attention particulière a été portée à la gestion raisonnée de l’eau, à l’isolation acoustique, à la ventilation comme au renouvellement de l’air dans les locaux.

« Tectoniques architectes Unplugged », ed. Les presses du réel, pp. 187-198, décembre 2007 (AR 941)
« SERL : mission 2006 ! », p. 87, juin 2007
« A l’école du développement durable », La Tribune de Lyon n°121, p.46, 3 avril 2008

Programme

Extension du groupe scolaire de 2 classes de maternelle et 6 classes élémentaires et 2 classes passerelles, avec restaurant et locaux de supports soit 12 classes au total avec l’ancienne école.

Concepteur(s)

Maître(s) d'ouvrage(s)

Année de réalisation

Surface(s)

3 390 m2 (SUB) -

Coûts

3,6 M €

Crédit photos

Erick Saillet - Documents : Tectoniques Architectures et Environnement

Liens pages web

Date de mise à jour

17/09/2009