Groupe scolaire Simone Signoret, Lyon 8e (69) - LYON 8E

21 rue Antoine Lumière, 69008 LYON 8E

Le groupe scolaire Simone Signoret se développe comme une petite cité constituée de trois ensembles distincts : l’école, le gymnase et le restaurant. Chacun de ces trois programmes possède des prolongements sur l’extérieur qui lui sont dédiés. Le projet occupe toute la parcelle en ménageant des séquences paysagères à travers les cours de l’école. La fragmentation et la porosité de la façade publique accompagnent et dessinent la pluralité des accès : l’entrée des maternelles, l’entrée des primaires, l’accès au gymnase, l’accès à la salle plurivalente. L’épannelage assez bas du projet place l’école au pied des immeubles avoisinants qui la dominent avec pour effet sa subordination volumétrique (immeubles hauts surplombant une école basse) ainsi qu’un fort écart de densité (cinq niveaux pour les logements, un seul pour l’école avec un ratio d’emprise au sol très faible pour cette dernière). Sur rue, le front bâti joue avec l’alignement. La morphologie fractionnée du groupe scolaire donne à l’école l’échelle mesurée d’un équipement de quartier et cherche à éviter un affichage trop institutionnel. Tous les locaux de supports sont disposés sur rue tandis que les salles de classes ouvrent côté cour. Sur la cour, la façade est découpée en blocs réguliers qui forment des « maisons de classes ». Ces blocs sont habillés de panneaux cuivrés, fermés en façades légères, et agrémentés de longs balcons. Persiennés de bois, ceux-ci forment des espèces de cabanes et suggèrent des jeux entre dedans et dehors, classe et cour, école et ville. L’épaisseur du bâtiment principal permet d’obtenir une bonne compacité et libère des espaces extérieurs généreux qui font écho à la densité des constructions environnantes ; le bâti de l’école assure un effet de masque et de protection acoustique. Les cours de récréation, aménagées entre l’école et le restaurant délimitent un espace conjuguant à la fois une échelle et un repérage faciles pour l’enfant. Depuis la façade sur rue, construite en béton, jusqu’au restaurant, construit en bois, les ambiances varient du minéral au végétal, des activités partagées aux activités plus protégées. Les cours sont aménagées pour offrir des espaces différenciés : zones d’ombre et zones ensoleillées, espaces minéraux et espaces végétalisés, petits territoires (l’abri) et grands espaces (la cour ou le plateau sportif). L’ensemble des parcours et des déplacements des enfants sont simples et identifiables. Les chemins sont courts, sans cul-de-sac, éclairés naturellement et proposent au droit des classes ou des locaux d’activités les élargissements nécessaires. Dans les salles, les alcôves informatiques, placées en interface des couloirs, forment des ateliers qui fragmentent les classes et structurent les circulations. La couleur joue un rôle majeur dans l’individualisation des espaces. Les contrastes sont volontairement marqués : panneaux métallisés et cuivrés pour les maisons de classes et le restaurant, polycarbonate de teinte verte pour stabiliser la lumière du gymnase, RAL 1003 [jaune fétiche de l’agence] pour rehausser l’ambiance lumineuse des circulations, noir pour soutenir le statut graphique des châssis et des écrans, orange vif pour dédramatiser les blocs sanitaires, panneaux boisés pour accompagner les vestiaires, plaques noires pour les toitures, béton blanc pour tracer les lignes de l’école et enfin béton vert pour le gymnase.

« Tectoniques Architectes – Unplugged », ed. Les Presses du réel, pp. 85-94, 2007.
« Une micro-cité scolaire riche en matériaux », Le Moniteur des Travaux publics n° 5238 p. 67
« Lyon – groupe scolaire », AMC n°148 p. 178

Programme

Construction de 10 classes et divers locaux de supports, logement de fonction, restaurant scolaire et gymnase.

Concepteur(s)

Maître(s) d'ouvrage(s)

Année de réalisation

Surface(s)

2 727 m2 (SHON)

Crédit photos

Erick Saillet

Liens pages web

Date de mise à jour

17/09/2009