Constitué de différents volumes aux matières différenciées semblant empilés les uns sur les autres, le bâtiment se perçoit comme un collage et offre ainsi une lecture aisée de ses différents niveaux.

Le groupe scolaire s’inscrit dans une nécessité de combler un manque de locaux dans les quartiers centre et nord de la ville de Villejuif, en périphérie parisienne. Le site des réservoirs sur lequel il s’implante fait figure d’exception dans la ville, se trouvant à l’écart des nuisances sonores et possédant, en plus du bassin, de grands arbres.

La topographie et la géométrie du terrain sont également singulières : un jeu de plateforme accompagne ce site très réduit, voir interstitiel, et le bâtiment y consomme un minimum d’espace tout en donnant des vues sur le paysage lointain. Compactes, ses façades décomposées lui offrent une échelle douce et une lecture aisée de ses différents niveaux. Ainsi, leurs langages, leurs matières et leur imbrication se perçoivent comme un collage et affirment le statut d’équipement public de l’école.

Au sein de cet îlot enclavé, trois accès différents viennent redonner une fluidité en offrant plusieurs destinations, dont un parvis commun. La maternelle et le périscolaire investissent le rez-de-chaussée et s’ouvre sur une grande cours. Une bibliothèque, jouxtant un patio central se déploie en double hauteur et installe ainsi un lien visuel avec l’école élémentaire occupant les niveaux supérieurs. Leur accès peut se faire grâce à l’escalier menant directement à la cours du premier étage. Un très grand porte-à-faux y libère l’espace et donne une vue panoramique vers Paris. Il se distingue par son écriture et sa matérialité.
Cette cours haute est ainsi conçue comme un grand vide qui se déploie sous le volume en bois brulé accueillant les classes élémentaires.

La couleur verte déclinée sur plusieurs tons entre en résonance avec le site arboré. Le bâtiment fait écho au paysage et installe ainsi des relations harmonieuses.
Les salles de classe sont d’une géométrie claire offrant des repères aux élèves et permettant la mise en place de systèmes lumineux et visuels leur apportant une grande qualité d’usage et d’appropriation. Les classes de maternelle s’ouvrent sur les grands arbres, de la même manière que les salles de restauration en sous-sol, et les classes élémentaires présentent également des hauts jours.
Cette lumière naturelle abonde dans tout le bâtiment, si bien que même les généreuses et amples circulations en profite et en deviennent des espaces non seulement fonctionnels mais aussi ludiques.
Cette école offre une grande diversité de situations, ces lieux variés prennent leur valeur par contraste naturel.

Texte : Dominique Coulon & Associés

Programme

Construction d’un groupe scolaire comprenant :

  • 6 classes maternelles
  • 11 classes élémentaires
  • accueil périscolaire
  • salles d’activités
  • restauration collective
  • logement gardien
  • parking
Maître(s) d'ouvrage(s)
Année de réalisation
2021
Surface(s)
4312 m²
Coûts
13 300 000 € HT
Crédit photos
© Clément Guillaume
Contact
Dominique Coulon & Associés // 13 rue de la Tour des Pêcheurs 67000 Strasbourg // 03 88 32 17 61 // agence@coulon-architecte.fr