L’hôpital Simone Veil d’Eaubonne est composé de bâtiments hétérogènes construits au fil des avancées techniques et des nouveaux besoins. La restructuration générale propose de créer une fusion dynamique entre les constructions existantes et la nouvelle extension.

Le souci de s’intégrer au site et de mettre en valeur l’atout que constitue le parc boisé ont guidé l’implantation des nouvelles constructions. La déclivité du terrain entre la terrasse boisée et le niveau des bâtiments existants a été exploitée pour insérer l’extension dans un arc tendu souligné par une courbe de béton matricé qui accueille en R-1 les urgences dotées d’un accès indépendant.

En continuité avec le parc, la toiture terrasse du plateau des urgences forme une esplanade minérale et végétale ouverte sur la nouvelle entrée de l’hôpital. Posés sur le plateau, trois « épis » d’un étage aux toitures courbes et blanches accueillent les consultations. Entre ces épis, des cascades de verdure descendent au cœur du bâtiment et agrémentent des patios intérieurs. Ces épis prennent appui sur l’extension du bâtiment de Bretonville, volume homogène et carré qui abrite sur deux niveaux les services d’hospitalisation. Le jeu des matières, béton blanc et enduit rouge pompéien entre les fenêtres, humanise l’ensemble, tandis que des terrasses filantes offrent aux chambres de larges ouvertures. La toiture souligne, d’un lien aérien, l’unité retrouvée de la construction.

Le nouveau bâtiment ménage en son centre un hall qui oriente les déplacements des visiteurs et du personnel au sol mais aussi dans les étages par deux ascenseurs vitrés pris dans son volume. Un axe principal est constitué par la grande galerie d’accueil des consultations et l’ancienne rue intérieure, liant la nouvelle et l’ancienne entrée hospitalière, offrant une accessibilité simple et directe vers les différents plateaux techniques et les unités de soins.

Le végétal souligne les volumes, la lumière naturelle pénètre au cœur des ouvrages. La hiérarchisation des espaces permet la distinction simple des flux, guide de façon claire vers les différents services, distingue la consultation et les hospitalisations.

La chambre est un lieu de vie en relation avec la nature environnante. Implantation et matières sont conçues pour la qualité esthétique et environnementale, la durabilité et l’évolutivité.

C’est ainsi que l’espace recomposé apporte sa contribution au projet thérapeutique.

Behrend Architecture

Programme

Restructuration et extension de l’hôpital Simone Veil, 320 lits, 24 000 m²,

Année de réalisation
2012
Surface(s)
24 000 m²
Coûts
48 000 000 € (HT)
Crédit photos
Behrend Architecture
Contact
architecte@behrend-architecture.fr
Réalisation mise à jour / donnée
septembre 2022