L’hôtel de police de Soissons s’est construit en lieu et place de l’ancienne maison d’arrêt…à une portée de fusil du centre ancien, de sa célèbre cathédrale gothique, de l’abbaye de Saint-Jean-des-Vignes… Mais désormais, la sinistre bâtisse cruciforme des lieux d’hier ne se fait plus l’écho des deux étonnants clochers de l’abbaye. Elle a disparu, effaçant des mémoires la fonction carcérale du site. Seul le mur d’enceinte subsiste et témoigne de l’intérêt de sa conservation comme de l’inscription du nouvel équipement dans les traces du passé.

Ironie de son histoire bâtie, le nouvel hôtel de police utilise donc, pour partie, le mur d’enceinte de l’ancienne prison auquel il fait jouer un rôle tout à la fois protecteur et sécuritaire. Et si ce dernier, à n’en pas douter, dissuade le public en général et les élèves en particulier du lycée Gérard de Nerval (lui faisant face), de s’y « frotter », il devient essentiellement support de création. S’il accepte une seule brèche, à l’angle des rues des Chasseurs-Alpins et Paul-Deviolaine, pour mettre en scène l’entrée du public, il s’offre cependant quelques subtiles interventions pour gagner de nouvelles lettres de noblesse, une nouvelle image plus douce, plus avenante. Il est nettoyé, «rajeuni» et surtout abaissé et coiffé d’une lisse de ciment blanc teinté dans la masse.

Le hall s’impose magistral sur une double hauteur. Il est le point d’ancrage d’une organisation particulièrement complexe et ici savamment orchestrée sur deux niveaux. Avec des séquences, de la plus publique à la plus « privée », bien articulées. Avec des circulations balisées, au dallage sombre (granit bleu d’Espagne poli) ou façon damier (carrelage noir et blanc), adoucies et rythmées par la lumière naturelle omniprésente, par la chaleur dorée des parois en médium verni, par les impostes vitrées et filantes, par les seuils en inox…

Tous les matériaux ont été choisis pour satisfaire un souci d’entretien aisé et une problématique de coût d’exploitation optimisé.

Texte : Agence Fabienne Bulle architectes et associés

Programme

Hôtel de police

Autre(s) acteur(s)
Types de réalisation
Année de réalisation
2001
Surface(s)
2 057 m² SHON
Coûts
2 300 000 € HT
Crédit photos
Fabienne Bulle architectes et associés
Liens page web
Réalisation mise à jour
mai 2023
debug, no arrray