“La principale idée du projet réside dans le parti-pris de « poser » les 5 maisons du programme sur le toit de l’opération. D’abord comme réponse à la prise en compte de la question de l’intimité qui se pose dans le cadre d’une opération associant des logements individuels à du collectif sur une parcelle dense de ZAC ; puis comme réinterprétation architecturale dudit « attique » dont la forme est plus ou moins cadrée par les règlements d’urbanisme. Ces 5 maisons duplex à ossature bois se hissent donc sur le toit-terrasse d’un bâtiment R+2 en forme de U qui regroupe l’ensemble des logements collectifs du programme ; elles sont accessibles depuis 2 cages d’escalier/ascenseur. Implantées pour ne souffrir des vis-à-vis ni des ombres portées des maisons adjacentes, elles jouissent de vues imprenables au-delà des hameaux qui entourent le vallon des Garettes. En concevant ces maisons atypiques à la volumétrie singulière, alternatives à la maison de lotissement, nous avons souhaité questionner la représentation de la maison dans l’imaginaire collectif et sa traduction architecturale.

L’autre ambition du projet, fil conducteur de la conception, est l’inscription de l’opération dans une relation équilibrée avec son environnement immédiat, qu’il soit construit ou naturel. Cela se traduit par 2 partis pris : d’une part la conception d’un bâtiment en forme de U autour d’un cœur d’ilot végétalisé concentrant les principaux accès à la parcelle et locaux communs divers, générant des logements majoritairement traversants se prolongeant en loggias sur les 3 façades extérieures de l’opération ; et d’autre part le travail sur la colorimétrie privilégiant les nuances de la teinte taupe faisant référence au bois des arbres et à la terre, avec en particulier le recours à l’utilisation d’un bardage métallique nervuré ponctuellement perforé.

Enfin, la notion de parcours se révèle être au cœur du projet, puisque nous avons travaillé différentes manières d’accéder aux logements de façon à permettre à l’usager une meilleure appropriation de son logement.”

(Texte de l’architecte)

Approche environnementale : Effinergie +, THPE / RT12 – 20%

Bureaux d’étude : SETEB, SERBA, POUGET, BAP

Documents
Programme

47 logements collectifs R+2+A dont 5 maisons sur le toit, coursives larges, parking sous-sol 69 places

Maître(s) d'ouvrage(s)
Année de réalisation
2016
Surface(s)
3 236 m² SDP
Coûts
4 390 000 € espaces verts, VRD, travaux modificatifs acquéreur inclus
Crédit photos
Stéphane CHALMEAU
Contact
Stéphane Mauget : 09 51 01 05 00 / mxc.architectes@free.fr