Réalisation sélectionnée au Prix APERÇUS 2019 d’architecture, d’urbanisme et d’aménagement de Loire-Atlantique du CAUE 44.

Plus encore que beaucoup de sites en Loire-Atlantique, la ville de Clisson exprime toute la complexité issue d’une géographie tourmentée et d’une longue et riche histoire. La présence de Monuments historiques et d’une Aire de Valorisation de l’Architecture et du Patrimoine (AVAP) y encadre et exprime à la fois l’attention qui doit être portée au contexte lors de toute intervention en tissu ancien.

C’est en limite de la ville médiévale et du quartier de la gare du XIXe siècle que se situe le site du Connétable, inscrit au cœur d’une réflexion menée depuis le milieu des années 2000 par la Ville avec l’architecte et urbaniste Bruno Gaudin.

La création par l’architecte d’une nouvelle médiathèque, d’un parking souterrain et de la place piétonne qui le recouvre, avec le percement de deux nouvelles liaisons vers les rues commerçantes du quartier des Halles, forment le nouvel environnement dans lequel ont été insérés en douceur les immeubles conçus en deux ensembles par l’agence Magnum.

Derrière la médiathèque, quatre maisons à un étage et un jardin clos de briques accompagnent la courbe douce d’une venelle. Les façades claires et lisses, les toits de tuiles et les percements irréguliers dialoguent avec les maisons anciennes jouxtant le château tout proche.

L’autre ensemble construit donne forme à une nouvelle ruelle et à une nouvelle placette. L’architecture s’y montre tout aussi attentive au contexte ancien, par ses volumétries découpées, ses toitures à deux pentes, ses enduits aux tons différenciés, tout en proposant, au-dessus des vitrines de six commerces, enchâssées dans un soubassement de briques claires, des terrasses et coursives plus contemporaines pour les 16 logements sociaux.

Une sculpture de l’artiste Bozo prend naturellement sa place dans le nouvel espace public. Ce travail fin de réécriture de la ville a nécessité la collaboration d’une multiplicité d’acteurs, qui vont des collectivités locales et de LAD-SELA aux urbanistes et aux architectes, en passant par les archéologues, les architectes des Bâtiments de France, un artiste, un bailleur social, des commerçants… Ainsi s’exprime aussi la richesse d’un renouvellement urbain réfléchi et partagé. Ce travail fin de réécriture de la ville a nécessité la collaboration d’une multiplicité d’acteurs, qui vont des collectivités locales et de LAD-SELA aux urbanistes et aux architectes, en passant par les archéologues, les architectes des Bâtiments de France, un artiste, un bailleur social, des commerçants… Ainsi s’exprime aussi la richesse d’un renouvellement urbain réfléchi et partagé. (Texte : CAUE 44)

Bureau(x) d’études : IBSE, POUGET Consultants, GESTIONBAT, ACOUSTIBEL

http://www.bruno-gaudin.fr/

http://www.agencemagnum.com/

Programme

12 logements intermédiaires, 4 maisons individuelles, 6 commerces en 3 lots

Maître(s) d'ouvrage(s)

Année de réalisation

Surface(s)

1510 m² SHAB

Coûts

Bâti : 1 800 000 € HT (2017)

Crédit photos

© Patrick MIARA Photographe

Date de mise à jour

23/06/2021