Ce projet prend place dans la ZAC Grand-Cœur de la ville de Cergy, dans sa partie Nord en limite avec le Campus de l’Université de Droit de Cergy-Pontoise et aux angles des deux boulevards, boulevard du Port et boulevard de l’Oise, qui sont les deux axes principaux d’arrivée sur le centre-ville depuis les axes autoroutiers.

Cette parcelle a la particularité d’être bordée par la passerelle piétonne principale qui relie le centre-ville (gare RER et gare routière) avec le Campus Universitaire, et comporte un fort dénivelé entre les deux boulevards routiers et l’avenue des Trois Fontaines qui la longe au Sud.

Pour compléter cette situation urbaine, le site est traversé en son centre (en souterrain) par les ouvrages du RER qui rendent inconstructible la partie centrale de la parcelle.

L’opportunité, qui nous est présentée, est de réaliser un ensemble mixte de deux bâtiments, dédiés respectivement à du bureau et une résidence étudiante, et de mutualiser leur stationnement afin de ne pas créer de sous-sol. Mais plutôt de profiter de la topographie et du dénivelé, pour insérer ces infrastructures en support des parcours et des relations urbaines de l’îlot.

Dans cette configuration urbaine, les adresses et les accès des différents programmes trouvent naturellement leur positionnement au regard des enjeux urbains et fonctionnels. A l’angle des deux boulevards, s’adresse l’immeuble de bureau qui vient marquer symboliquement l’entrée du centre-ville, alors qu’au Sud-Ouest de la parcelle, l’immeuble de logements étudiants vient créer les échanges avec l’avenue des Trois Fontaines et la passerelle piétonne utilisée pour rejoindre le Campus.

Les programmes communs de chacun des immeubles viennent animer cette relation au sol et aux espaces publics : avec la cafétéria et les salles de réunions pour l’immeuble tertiaire, avec les locaux communs et les salles d’activités pour la résidence. Ces contacts redonnent de la vie aux socles des immeubles qui retrouvent la richesse de la continuité naturelle des échanges en ville.

Les programmes spécifiques de la résidence étudiante en profitent pour se renforcer et offrir encore plus de services et d’aménité aux étudiants avec un kafe/lounge, un espace co-working et une salle multi-usage au rez-de-chaussée, en connexion avec les espaces en rez-de-jardin.

Le cœur de la parcelle reçoit la programmation des stationnements mutualisés entre les bureaux et la résidence, au-dessus de l’ouvrage du RER. Le stationnement, positionné en contre-bas des boulevards, est protégé par une pergola métallique. Il s’efface de la vue des piétons y compris de ceux longeant l’avenue des trois Fontaines qui le domine.

Les murs de soutènement et les ouvrages techniques du côté de la passerelle piétonne, comme ceux qui soutiennent l’avenue des trois Fontaines et l’espace au contact du boulevard du Port, reçoivent un traitement paysager renforcé, proposant des jardins simples mais denses pour accompagner le paysage dans cette opération, particulièrement contrainte dans sa forme et ses dimensions.

Les programmes tertiaires et de la résidence occupent la totalité des emprises. Ils profitent des géométries laissées constructibles par les ouvrages du RER au centre et les espaces urbains limitrophes. Les géométries issues des données du site sont utilisées pour recréer des typologies innovantes pour les bureaux (sur des épaisseurs de 22m) et pour les logements, en utilisant notamment les angles pour y implanter du co-living et des espaces de vie différents.

En se développant sur 9 niveaux pour le bureau et 11 niveaux pour la résidence, ces deux ensembles forment en même temps une réponse urbaine cohérente entre eux et spécifique aux enjeux urbains de chaque côté de la parcelle.

La cohérence d’ensemble est renforcée par les gabarits qui sont similaires dans leur hauteur et l’usage d’un matériau unique pour les deux programmes : le béton préfabriqué revêtu de peinture métallique argentée.

Les variations des ouvertures, des typologies des baies, des articulations des volumes et des protections solaires vont ensuite caractériser les architectures des deux destinations.

A chaque fois cependant, ce sont les plus grandes ouvertures possibles, la plus grande transparence, qui sont favorisés et modulés selon les orientations et le soleil. Le jeu des protections solaires offre au cœur de l’opération de bureaux de larges terrasses à tous les étages et protège les chambres de la résidence d’un vis-à-vis trop brut.

Avec leur morphologie et l’élancement maximum des bâtiments, le projet utilise également les derniers étages et les toits pour offrir, en couronnement des deux édifices, des terrasses collectives révélant des points de vue magiques jusqu’à la tour Eiffel.

Programme

Construction d’un immeuble de bureaux et d’une résidence étudiante avec un kafe/lounge, un espace co-working et une salle multi-usage au rez-de-chaussée non accessible au public.

Maître(s) d'ouvrage(s)
Année de réalisation
2020
Surface(s)
Bureaux : 5 950 m² SDP Résidence étudiante : 4 660 m² SDP Parking : 1 446 m² (dont 625 m² bâtis )/ 50 places
Coûts
29 200 000 € HT Montant des travaux bureaux : 15 300 000 € HT Montant des travaux résidence : 12 900 000 € HT
Crédit photos
Sergio Grazia
Réalisation mise à jour
janvier 2024
debug, no arrray