La transformation de l’énorme vaisseau qu’est l’usine Le Blan fut un acte véritablement porté par la municipalité, médiatisé, cité en exemple et constitua par son succès le premier jalon de la reconquête de la couronne industrielle du sud de la ville.
Sur près de 200 mètres de longueur, composée avec une trame régulière de poteaux de fonte et voûtains de briques, avec des largeurs variées et un accompagnement de volumes annexes, l’usine offrait un potentiel certain mais aussi quelques difficultés d’adaptation.
Les architectes osèrent la découpe ou l’écrêtement, créèrent des respirations pour les circulations et marquèrent leurs interventions par la polychromie. Cours, patios, passerelles, galeries et coursives constituent des déambulations diversifiées, ponctuées de traces du passé industriel du lieu : machines, rouages, etc. Certains éléments structurels anciens sont déplacés et réutilisés pour les nouvelles divisions spatiales.
Les logements sociaux, d’une belle ampleur, s’inspirent des leçons de Le Corbusier : rue intérieure desservant des duplex imbriqués, ateliers d’artistes avec mezzanine, etc. Des loggias profondes et de vastes terrasses finissent de singulariser cette opération.
Première réhabilitation d’importance dans la métropole, la Filature est déjà un exemple historique et mériterait une attention digne de son statut.
© Métamorphoses, Agence de développement et d’urbanisme de Lille Métropole

Programme

Logements, bureaux, médiathèque, église, théatre

Types de réalisation
Année de réalisation
1981
Surface(s)
Réhabilitation : 27000 m²
Coûts
non communiqué
Crédit photos
© Max Lerouge, Agence de développement et d'urbanisme de Lille Métropole
Réalisation mise à jour / donnée
septembre 2022