Projet présenté lors de la Semaine de l’Architecture 2012 du CAUE 44.

Ce projet fait le lien entre l’hôtel, le tertiaire et les différentes typologies de logements présents sur le site.

ÉLÉMENTS FONDATEURS DU PROJET
L’entre deux Les deux éléments sur la même parcelle (le bâtiment collectif et les 2 maisons individuelles) créent une tension en se répondant en volumes et en matériaux. L’entre-deux met en perspective le cèdre existant et prolonge visuellement le chemin piéton qui lui fait face.

Les logements
Ils sont au cœur des préoccupations, généreux et accueillants avec une terrasse, un balcon ou un jardin privatif pour les maisons.

L’attique sculptural
Pensé comme une sculpture sur un socle en béton blanc, il se déforme pour dialoguer et se rattacher à l’existant.

Le soubassement
Les bâtiments de la Zac du Pilleux présentent des soubassements différenciés, motif récurrent qui contribue à l’unité de ce nouveau quartier et entretient le lien avec le tissu ancien. C’est un béton au ton gris foncé qui le matérialise dans cet immeuble.

Les aménagements extérieurs
Un jardin collectif est aménagé au sud entre les deux bâtiments. Les stationnements extérieurs sont engazonnés, un puits existant est mis en valeur, des végétaux sont plantés selon une palette végétale variée.

Les matériaux
Ils sont sobres et à l’image du quartier (béton travaillé, béton peint, métal en bardage).

Complexité
L’architecture de ce projet découle de nombreuses contraintes, celles du site, celles des réglementations d’urbanisme, de la construction, celles de la commande et des ambitions environnementales, en particulier :
– les bâtiments mitoyens et voisins sont de différentes hauteurs et de vocabulaires variés,
– au centre de la parcelle, un cèdre imposant était à conserver impérativement,
– la parcelle est exigüe ce qui a influencé la conception et l’organisation des logements,
– l’intervention sur le chantier était difficile,
– le programme était complexe,
– le PLU (Plan Local d’Urbanisme) avait des exigences sur les gabarits du bâtiment,
– le projet se situe en secteur sauvegardé, l’avis de l’ABF (Architecte des Bâtiments de France) pour l’obtention du permis de construire était obligatoire,
– le bâtiment devait répondre à différentes conformités réglementaires (BBC1, PMR2)

Qualité environnementale
Dans cette approche, les éléments suivants ont été traités de manière plus « performante » :
– gestion de l’eau
– gestion de l’énergie (Collectif BBC1, Maisons THPE3)
– insertion dans le site, chantier propre. (texte : ATELIER DU LIEU)

http://atelierdulieu.com/

Programme

Construction d’un immeuble collectif BBC de 23 logements et 2 maisons groupées

Maître(s) d'ouvrage(s)

Année de réalisation

Surface(s)

2300 m2 (SHON)

Coûts

2 583 000 € (HT)

Documents

Crédit photos

CAUE 44 sauf photo 1 : Agence DU LIEU

Date de mise à jour

20/02/2014