Située dans une zone résidentielle, la maison existante a les caractéristiques d’une maison « à la nantaise » : un accès principal surélevé par rapport au niveau de la rue. Le projet consiste à créer une suite parentale avec une salle de bain et un dressing en lieu et place d’un ancien grenier, dont une partie a été préservée pour le stockage.
Le travail de conception a nécessité de prendre en compte plusieurs paramètres :
. Conserver l’aplomb avec les toilettes situées à l’étage inférieur pour définir l’emplacement de l’évacuation des eaux usées de la salle de bain.
. Prévoir un emplacement pour la VMC.
. Aménager un accès confortable à l’étage avec un escalier moins abrupt. La volée de l’escalier devenant plus importante, la physionomie de l’escalier, l’emplacement du palier et les différentes échappées ont été un véritable jeu de casse tête.

Approche environnementale : isolation en laine de bois (30cm) avec un minimum d’étanchéité à l’air. Utilisation de matériaux bio-sourcés.

Projet présenté par le CAUE de Loire-Atlantique dans le cadre des Journées Nationales de l’Architecture 2020 sur le thème « Réhabi(li)ter, faire avec l’existant ».

Programme

Réhabilitation d’un grenier en suite parentale.

Maître(s) d'ouvrage(s)

Types de réalisation

Année de réalisation

Surface(s)

20 m² (surface plancher)

Coûts

35 000 € HT (hors honoraire architecte)(prix 2016)

Crédit photos

Camille VASSOR

Date de mise à jour

07/01/2021