Le Hall Diderot à Bobigny - BOBIGNY

2 bis rue Pablo Picasso, 93000 BOBIGNY

OBS-34 PDR-41
Le département de la Seine-Saint-Denis a souhaité créer un lieu pour regrouper plusieurs structures qui travaillent à l’échelon départemental et ont vocation à mener des actions en direction du public. Plus qu’un simple immeuble de bureaux, le bâtiment accueille à rez-de-chaussée des espaces communs utilisables en tant que salles de réunions et d’expositions. Ils sont le reflet des activités de ces structures ? Vivre le monde, CAUE 93, Sodedat 93 et Comex 93 ? dont le regroupement facilite les contacts et les partenariats possibles. Pour le CAUE, ce sont des conditions de travail renouvelées grâce à des surfaces de bureaux plus importantes et des espaces d’accueil du public appropriés, notamment pour le conseil aux particuliers et la consultation des ressources documentaires. Avec son imposante façade vitrée courbe qui marque fortement l’identité du bâtiment, chaque niveau reçoit un éclairage naturel généreux et profite de perspectives larges sur la ville. Les structures départementales accueillies ont désormais une visibilité claire dans le paysage urbain et bénéficient d’une image nouvelle. Le mot de l’architecte : Erwan Thual Quel site et quel bâtiment ? Un accès impor tant vers la gare routière et la Préfecture. Une volumétrie anarchique d’un tissu mixte, logements et administration. Une dominante : le trafic piétons et routier, autobus, automobiles et parkings de surface. Un petit terrain solitaire résultant de l’urbanisme environnant : développement du centre bloqué par les grands axes de circulation. Un petit terrain presque triangulaire, limité dans sa constructibilité par la présence du tunnel souterrain de la RATP sur un tiers de sa surface. Une situation de signal depuis la Nationale 186. Une voie bordée d’arbres sur le trottoir opposé. Alors, un parti pris de fermeture par rapport au parc de stationnement mitoyen et la surface de contact la plus large possible vers les arbres et la lumière douce : une large courbe vitrée toute en hauteur et un volume d’accompagnement orthogonal pour se présenter en ordre devant les immeubles de logements. Quelques percements pour la lumière vers le parc à voitures. En réponse à un environnement hétéroclite, une architecture géométrique élémentaire et monochrome à l’exception du volume des circulations. L’image de la boîte noire réfléchissante, petit totem pour la culture et les rencontres. Quelques arbres pour prolonger les jardins publics voisins. Un objet très simple, vertical et calme pour clore l’îlot. Mais aussi, un maître d’ouvrage plein d’enthousiasme pour emmener l’entreprise jusqu’au bout. Le mot du maître d’ouvrage : John Wojcik Comment traiter une des entrées de la ville, sur un terrain inhospitalier, et pouvant répondre à l’installation d’entreprises emblématiques du Département ? La programmation définie par les utilisateurs futurs devant néanmoins rester dans la standardisation d’un « produit » adaptable et utilisable dans sa fonction majeure : « immeuble de bureaux avec pied d’immeuble à vocation commerciale et événementielle ». Il a fallu s’adresser à un architecte motivé à trouver une image forte, se démarquant de l’environnement existant, tout en donnant une impression finale d’implantation, directrice d’un type d’urbanisme (opération réussie). Le financement est de type investissements, fonds de pension, etc. Le chantier a été classique, marqué par le traitement du sous-sol (vide profond), la zone non aedificandi contraignante, le métro en partie sous l’emprise foncière, les contrats de cour commune. Aujourd’hui, dans sa phase ultime, les abords restent à traiter : paysages, clôtures, etc. Les utilisateurs semblent satisfaits. L’image de calme et de plénitude que nous avons essayé de faire transparaître au travers du choix de matériaux, peintures, traitement des volumes, a donné un bon départ et un bon rythme à l’avenir du Hall Diderot.

Programme

Immeuble de bureaux R+5 sur un niveau de sous-sol, comprenant des bureaux et une salle d’exposition répartie sur les niveaux R et R-1

Concepteur(s)

Maître(s) d'ouvrage(s)

Types de réalisation

Année de réalisation

Surface(s)

3560 m2 (SHON)

Coûts

3,8 millions d'euros HT

Crédit photos

CAUE 93

Liens pages web

Date de mise à jour

08/07/2019