Architecte mandataire : Patrick BOUCHAIN
Architecte associé : Nicole CONCORDET

La reconversion des anciennes usines LU en centre culturel a été conçue de manière à modifier le moins possible le bâtiment existant, par souci d’en garder la mémoire mais aussi par goût esthétique pour une architecture “modeste” et économe.

Le chantier laisse apparente l’étape qui précède l’habillage, il ne “finit” pas les surfaces et laisse l’usager s’approprier librement l’espace.
Manière aussi de rendre visible le savoir-faire d’une main d’oeuvre, notamment immigrée, présente mais invisible sur la majorité des chantiers européens.
En écho à la mémoire nantaise de l’esclavage, des ouvriers maliens ont façonné les caissons acoustiques du théâtre avec des bidons d’huile récupérés sur le port et martelés.
Un atelier de fabrication de pirogues a fourni le bois des passerelles techniques, et des tissus traditionnels maliens recouvrent les murs latéraux. (Texte : Stéphanie VINCENT)

Programme

Reconversion et réhabilitation des usines LU en centre culturel : salles de spectacles de 644 places assises et 2 000 places debout, exposition, conférence, fête, bal, bar, restaurant, librairie, crèche

Maître(s) d'ouvrage(s)
Types de réalisation
Année de réalisation
1999
Surface(s)
8 721 m² SHON | Neuf : 2 098 m²
Coûts
5 520 000 € HT
Crédit photos
Construire